Brèves du dimanche

Ce matin comme tous les dimanches, marché. Je crois bien qu'encore une fois je me suis faite arnaquée. Les petits producteurs ne valent décidément pas plus que les gros. Nous faisons des efforts, acceptons de payer plus cher des produits locaux. Parfois ils n'en sont pas, ou de piètre qualité gustative comme qualitative.  Combien d'entre eux profitent de se tailler la part du lion sur le dos du"touriste" ou du simple consommateur que nous sommes las de consommer des produits industriels trafiqués, mauvais en tout et en particulier en goût. Combien nous prennent pour leur "vache à lait" ? Vous savez tous mon amour pour les vaches, là n'est pas la question, mais marre, quoi, d'être pris pour un "con" !
Tout à l'heure, après la sieste, et avant la finale, petit tour à la déchèterie.
Hier, nous avons vidé la cabane. une vieille cuisinière récupérée jadis, entreposée là dans un coin. En parfait état de marche, devenu nichoir à rats. Des tapis, posés là en attendant d'aller ailleurs et en bien mauvais état.
La cabane au Canada de notre Ponette, devenue au fil des jours, simple remise et abri de jardin. Elle a son histoire. et ce n'est pas banal d'avoir une histoire quand on est cabane plus que simple accessoire pour jardin.
La cabane était le repaire de la Ponette. Quantité de jouets sont là pour en témoigner encore. Poupée,  dinette, décoration murale... Parfois son frère investissait les lieux et le home parfait devenait saloon. Cow boy, pistolet, ceinturon de cuir, et autres play mobil en tant que vestiges, meublent encore un coin.



Ce fut aussi le refuge de Sinède une adorable chatte siamoise, dont les maitres décédés n'avaient pas d'héritiers. Leur maison fut longtemps à l'abandon. Sinède et sa fille Sacha vivaient là.

Personne ne s'occupait de savoir à qui était ces chats. puis un jour de juillet 2007, Sinède squatta la cabane avec une jolie portée de petit chats. Frimousse, mon beau ; Chaussette ; La Grise ; Jaunet et le Tigris devinrent nos pensionnaires. Jusqu'à ce qu'à coup de morceaux de brioche, la Ponette s'en fasse des amis.

Sacha et ses chatons

Sinède et les siens


la brioche
Bien habitués à notre présence, ils devinrent de moins en moins sauvages, si bien qu'un jour, ils ne nous ont plus quitté. Jusqu'à ce que... Tigris, las de se faire chassé par la guenon qui était notre voisine, las de se faire battre avec ses frères, des chats dominants qui le poussaient vers la sortie, s'en alla un beau jour. Nous ne le revîmes pas. Frimousse, notre cher Frimousse, bénéficia de toutes nos attentions, de nos soins et de notre amour jusqu'à son dernier souffle, emporté par une maladie bien cruelle. Les autres 3, Chaussette, Jaunet, Lagrise sont toujours là.

Frimousse

Lagrise et Tigris
Chaussette
Lolotte
Quand à Sinède, empoisonnée par l'empereur, le singe de la guenon de tout à l'heure, elle fut sauvée une première fois. Mais je la retrouvais raide morte un beau matin, triste matin devrais-je dire. Je la pris délicatement et la fis autopsier. Elle était morte des suites de son empoisonnement. Sacha quand à elle s'en alla un beau jour chassée par Lolotte, notre chatte qui ne pouvait la supporter.
Avec cette histoire de cabane et de chats m'est venue en mémoire une autre cabane dont je vous raconterai l'histoire une autre fois.

9 commentaires:

  1. Ah ! les cabanes ! mon grand-père nous en avait fabriquées deux tout en carton peint. On les sortait quand il faisait beau. Fallait faire attention de ne pas les laisser dehors trop longtemps en cas de pluie. Elles étaient démontables. l’une des deux ayant mal vieillie, il en fit une grande avec les deux. je me souviens qu'il y avait même des rideaux aux fenêtres et du papier peint à l’intérieur ! Quand on ne jouait pas avec les cabanes on en fabriquait avec des couvertures accrochées au portique. C'était chouette !
    Quant aux chats, oui, il y a toujours eu et il y aura toujours des massacreurs. je ne comprends pas mais c'est comme ça ! Ma soeur a eu aussi deux de ses chats empoisonnés. Elle l'avait pourtant sauvée la minette en la ramenant de son travail. Elle avait fait ses petits chez elle. ma sœur avait réussi à les placer tous chez de bonnes familles sauf un qu'elle avait gardé. la mère et le fils sont morts empoisonnés par le voisin. Ma nièce lui en a voulu ! Ces gens là n'ont toujours pas compris que les bénéfices sont plus grands que les dommages. Chaussette et frimousse sont magnifiques !

    RépondreSupprimer
  2. Il était chouette ce grand père ! J'adore la complicité. Il était inventif aussi. Tu n'as qu'une soeur ? Je ne sais pas où j'ai pris que tu avais aussi un frère, je me trompe ? Ou je confonds avec quelqu'un.
    Je ne crois pas au divin, mais parfois je voudrais que ces gens soient punis du mal qu'ils font. Ce ne serait que justice. D'ailleurs, la justice des hommes condamne ce genre de crime. Seulement elle est si compliquée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une sœur et un frère, pas d'erreur ! ;)
      Mon grand-père était inventif et astucieux mais pas du tout facile à vivre ! Un caractère très fort, c'est lui qui avait raison et toujours ! fallait faire comme il voulait et comme il le décidait.

      Supprimer
  3. Coucou les amies,
    une cabane en carton peint, ça alors c'est la 1ere fois que j'entends ça! Elle devait être fragile et d'autant plus précieuse. Je me demande comment réagiraient les enfants d'aujourd'hui habitués à avoir des "jouets" extrêmement sophistiqués (et chers)
    Tu as beaucoup de chats, Délia, et ils sont magnifiques. Je ne comprends pas les gens qui leur font du mal! Ici c'est pareil, moi je nourris tous les chats errants, maisils viennent dans mon jardin aussi parce qu'"ailleurs", on les chasse à coup de bâton! au mieux!
    Belle journée les filles! En particulier à toi, Délia, dont c'est l'anniversaire! Gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ambre pour ta délicate attention. Il faut bien que les humains que nous sommes se montrent solidaires de ces petites bêtes adorables et pleines de charme. Ils pourraient vivre sans nous, mais eux nous font confiance. J'ai 6 chats en ce moment. Que du bonheur ! Les gens qui ne les aiment pas ne savent pas ce qu'ils perdent. Et ceux qui leur font du mal ne méritent aucun égard. Ils devraient être lourdement chat - iés. Je ne suis pas pour les méthodes fortes mais quelques n'avons à faire à des c... qui ne méritent pas notre considération ! Bonne journée. Bisous.

      Supprimer
  4. Lolotte ressemble à Balagan, notre dernière bestiole, elle aussi sauvée d'une empoisonnement, elle nous manque encore aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce témoignage. oui ils nous manquent ! bien sûr qu'elle nous manquent quand elles partent nos petites bêtes. Pour ma part, il m'est arrivé d' éprouver autant de peine et parfois plus que pour certains humains, même parmi les proches.

      Supprimer
  5. J'aime tes récits de vie. J'aime aussi transmettre. J'écris des histoires pour mes enfants et petits-enfants. Heureusement que nous avons les portraits pour montrer les personnes que nous évoquons. Les prénoms me parlent ! Chez moi aussi un Claudius et des Maria et Françoise !... Et même les cabanes chez le grand-père...
    Bravo à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci aussi à toi. J'ai écrit plein d'histoire pour mes enfants (ma fille en particulier car mon grand était trop grand quand j'ai commencé. La première, c'était une histoire de chèvres qui se passait en Auvergne, Sa grand mère en avait à l'époque. Elle en était l'héroïne sous le nom de "Boucle de Sarrazin". Ainsi je lui ai fait vivre plein d'aventures. Nous avons fait des livres que nous avons illustrés. C'était chouette, elle était ravie. Par la suite j'ai essayé d'écrire quelques bribes de mémoire et je les ai offertes. Mon grand ne les a jamais lu je pense, mais il les garde quand même dans un coin de sa bibliothèque ! J'ai ton devoir du lundi sous le coude, mais je n'arrive pas à le poster comme je voudrais, toujours cette police qui se rétréci lorsque je poste ! c'est pénible ça, si je savais pourquoi ! a plus tard car en bonne Auvergnate, je suis un peu têtue.

      Supprimer

Le ciel et la mer

Phrase à insérer :"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie"   Je ne suis pas marin. Je ne suis pas capitaine...