Coquelicot(s)

 Je ne suis pas Miss Tic,  (si si j'ai fait mon devoir, c'est juste avant cet article, vous pouvez lire et commenter les deux) peut être un peu mystique, je n'en sais rien. Mais j'aime les couleurs. J'aime les fleurs, tout particulièrement les coquelicots. Quand elle était petite, une de mes nièces avait baptisé sa poupée Coquelicot. C'était son doudou, elle ne la quittait jamais. Le drame, quand elle s'en éloignait ! Il fallait toutes affaires cessantes, retrouver la Coquelicot.  Tout le monde alors partait à la recherche de Coquelicot. Il faut dire que la gamine était tenace et ne lâchait jamais l'affaire. Et quand ce n'était pas la Coquelicot qui était perdue, c'est les lapins de la Francine qu'il fallait dare dare aller visiter ! Coquelicot à la main, son père ou sa mère de l'autre, ou bien sa tante ou sa grand mère, elle nous entrainait vers les lapins qui étaient ravis d'avoir de la visite et quelques poignées de trèfle occasionnellement.

 Tout ça pour vous offrir de jolis bouquets, qui, je n'en doute pas, égaieront votre journée (en tout cas c'est fait pour ça !)







 

Donc aprés avoir immortalisé les fleurs de mon jardin, nous voilà parties ma Ponette et moi même, au plein milieu de la Creuse,  sur les rives d'un tout petit cours d'eau baptisé ruisseau de la pisciculture, qui traverse l'étang du même nom, (pourquoi se casser la tête avec des noms, des vrais ? )

Il faisait frais, le soleil assez chaud pourtant ne parvenait pas à contrer une petite bise venue du Nord qui faisait de vaguelettes sur l'étang. Pendant ce temps, moi, je faisais des photos. 

 




















J'adore ces moments passés en famille. J'adore ce que l'on fait ensemble. J'apprécie tout particulièrement ce temps où tout s'arrête, où il n'y a que nous, notre bonheur d'être ensemble, instants fragiles qu'il ne faut pas gâcher. Je crois que dans la vie, il y a des étapes qui marquent notre passage. Je crois qu'il y a des choses qui nous font prendre conscience  de la fugacité de ces moments où il faut être heureux et surtout ne pas les laisser passer. Soyez heureux de chaque instant qui vient. Comme ces deux fous dont l'innocence fait plaisir à voir et qui nous donnent tant de douceur et de bonheur.

 

 

13 commentaires:

  1. la Creuse! sapristi! j'en parlais justement dans mon billet du 28 mai, je crois bien que c'est le seul département où je ne sois jamais passée :-) et que c'est beau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Creuse, non seulement c'est un trés beau département ( celui que je préfère des 3 du Limousin) mais on y respire le bon air, les gens y sont accueillants et les vacances y sont heureuses. Si un jour tu décides d'y séjourner tu découvriras tous ses aspects des tapisseries d'Aubusson en passant par les loups de Chabrières jusqu'à la vallée des peintres du côté de Crozan. Patrie de Martin Nadaud, d'Eugène Jamot, de Raymond Poulidor, nombre de personalités en ont fait leur terre d'adoption, ainsi Nathalie Baye, Annie Dupeyey, George Sand et d'autres dont le nom ne me vient pas à l'esprit, alors pourquoi pas Adrienne ?

      Supprimer
  2. Superbes photos , super ce moment passé avec les tiens, tu as raison il faut savoir en profiter et les apprécier !
    Mon père avait horreur des coquelicots (je ne sais pas pourquoi), il les arrachait systématiquement !
    Une de ses petites filles qui a des chambres d'hôtes dans l'Aude, les utilise :
    https://www.facebook.com/auchateaudevillelongue/posts/1827304254130702
    Je t'embrasse très fort ma Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que tu en avais parlé de cette petite, dans un de tes billets, il n'y a pas longtemps. J'avais trouvé son projet intéressant et courageux. Pour les coquelicots, les agroculteurs ne les aiment pas non plus.
      Gros bisous ma Fabie.

      Supprimer
  3. Quel joli message (dans tous les sens du terme) et quelles jolies photos !
    Je t'embrasse très fort moi aussi

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pensé à toi hier en faisant mes photos, je me disais que tu aimerais. Bisous ma belle.

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes envie de me promener avec toi.

    RépondreSupprimer
  6. D'accord, ça marche, et on emmène l'Adrienne avec nous, elle ne connait pas la Creuse.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour
    tout comme toi, j'aime les fleurs et pour ce qui est du coquelicot j'adore, figures toi qu'un jour en Espagne j'ai voulu me faire tatouer un coquelicot sur l'épaule, ne parlant pas cette langue , j'ai un magnifique ibiscus...bon rien à voir mais cela m'apprendra !!!
    belle journée

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Esterina, dommage ! l'ibiscus c'est beau aussi, mais le coquelicot c'est tout autre chose, et ce n'est pas le même symbole. Belle journée à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  9. Quel beau billet fleuri agrémenté de ces rencontres familiales qu'il faut savourer au maximum ! Quant aux deux fou-fous, j'ADORE !
    Gros bisous ma Delia

    RépondreSupprimer
  10. J'aime les fleurs, j'aime les roses......Et aussi les chats !!

    RépondreSupprimer

le 7 février.

 Nous sommes le 7 février, on pense. On pense que es là. En regardant le ciel. En regardant en bas. On ne t'y vois pas. Mais on sait que...