Les loups de la Creuse

 Quelques brèves du WE pour changer, aprés un tour au jardin, 





nous avons pique niqué sur l'herbe verte de la Creuse, cet endroit est charmant, pour autant, je ne vous le recommande pas.





Pas que nous y soyons mal ni mal traité, bien au contraire, on y est mieux et bien traité. Pourtant, il vaut mieux ne pas avoir à y séjourner : il s'agit d anciens  thermes reconvertis en établissement de suite de soins.

Non loin du parc animalier de la forêt de Chabrières au sein des monts de Guéret où campent des loups en liberté (conditionnelle, la liberté) disposant d'un vaste espace clôt, insuffisant toutefois pour qu'ils   se sentent  dans leur véritable élément. Mais c'est quand même mieux qu'un zoo . Ils sont nourris et logés gracieusement par les impots de la communauté rurale si peu disposée à les voir vivre à ses côtés. Les moutons peuvent se réjouir et paître en toute quiétude, leurs seuls prédateurs étant les amateurs de côtelettes grillées et de gigots bien rosé.

8 commentaires:

  1. Il a un très beau parc cet établissement !
    J'espère que les patients arrivent à en profiter ?
    Je t'embrasse Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vue sur l'extérieur, c'est parfait ce parc. Les patients ont tout loisir d'en profiter pour les activités de reconstruction et surtout de loisir les WE puisqu'il n'y a rien d'autre pour les occuper. Bisous ma Fabie.

      Supprimer
  2. Que de belles fleurs !
    Ces loups sont peut-être nés en captivité ? Je repense à ceux du Vésubie qui ont été délogés lors des inondations, ils ne savaient pas vivre en liberté totale.
    Gros bisous ma Delia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en effet beaucoup le sont, ainsi leur captivité est peut être moins douloureuse. Bisous ma Pralinette.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Les pivoines sont moins jolies cette année à cause du gel qui en a grillé la moitié, maintenant avec la sècheresse, elles ne tiennent pas longtemps, on en profite pas, dommage.

      Supprimer
  4. Partout en Europe, on vole les troupeaux de moutons.

    RépondreSupprimer
  5. Mais là, personne ne crie, et on accuse le loup, facile !

    RépondreSupprimer

le 7 février.

 Nous sommes le 7 février, on pense. On pense que es là. En regardant le ciel. En regardant en bas. On ne t'y vois pas. Mais on sait que...