En attendant NONO la Finance

 On s'active à la cuisine. 

Chacun donne son avis, plus même, des ordres. 

-Moi je ferais comme ci.

- Pourquoi tu ne fais pas comme ça ? 

-Moi à ta place....

 Bon, ben prends la ! Ainsi se résume la préparation d'un bon repas. Enfin chez moi, parce qu'il y a plus de chefs généraux que de petit personnel généreux. 

 Du coup, que je vous dise, pas top le repas, pas bons les choux braisés, pas assez cuite les Saint Jacques, dégeulasse le vin blanc soit disant cru de choix et trop sucré le velouté de potimarron-patates douces. A part ça le dessert était excellent : buche glacée préparée par un artisan pâtissier (on vous l'avait bien dit : faites confiance à un pro, lui connait son métier !  

 Bon aller, je m'en vais préparer le repas d'aujourd'hui, les autres sont encore dans les draps de Morphée dont on ne sait toujours pas si c'est il ou elle mais que je me refuse d'employer le nouveau truc du genre j'en suis pas (iel et pourquoi pas eil, hein ?)

 Mais avant je vous souhaite à tous un 


joyeux Noël ! 


 

15 commentaires:

  1. Joyeux Noël à toi aussi chère Délia !

    pour ce qui est de "iel" je viens d'apprendre ça par ma fille hier soir !!! je n'en avais jamais entendu parler !

    Bonne journée et gros bisous !

    RépondreSupprimer
  2. un "nono" au Québec c'est le masculin de nounoune c'est à dire qqun pas très futé ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au Québec, ils ont des expressions bien à eux. Ici (dans mon titre) c'est le père noël, plus simplement.
      Bises et bonne journée pour toi.

      Supprimer
  3. Chez moi, dans le Cantal, lorsque j'étais enfant, nous ne faisions pas de repas de réveillon. D'ailleurs, le soir, nous ne dînions pas. Nous faisions "quatre heures", le plus souvent vers 17/17h30. Une tartine de confiture ou deux, un flanc, avec du vrai lait de vraies vaches, un carreau de chocolat et l'affaire était pliée.
    Le jour de Noël ou premier de l'an, c'était un repas "amélioré", mais sans plus. Pas de champagne, pas de foie gras, rien de "luxueux". Nous avons très bien survécus !
    Joyeux noël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que chez nous quand on étaient enfants, les choses étaient bien différentes. Je vois que les journées se déroulaient pareillement des deux côtés de la ligne de partage des montagnes Cantaliennes et Puydomoises ou Haltigériennes.

      Supprimer
  4. Bon, pas terrible le repas !! Mais vous étiez ensemble et c'est là l'essentiel. Joyeuse fêtes de fin d'année à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas terrible non, mais je me suis rattrapée le lendemain. Le problème, c'est les restes qui sont encore pire réchauffés mais il n'est pas question de les consommer froid !
      Bonne journée à toi et bonne fête à venir.

      Supprimer
  5. Et bien ça m'aurait bien énervée ce genre de remarques sur le repas. Z'ont qu'à le faire s'ils sont pas contents, non mais !!
    Bon ici les repas furent simples car pas prévus et pas prévus non plus d'avoir des malades à table. On devait réveillonner à deux avec mon grand, ça s'est transformé en reveillon à 4 avec Grande qui n'a rien mangé. Le jour de Noël je n'avais absolument rien prévu puisque nous devions manger chez ma soeur avant d'être déclarés cas contacts, j'ai donc improvisé. Pas de viande, pas de foie gras, pas de saumon. Du waouh gras, du houmous, des blinis maison, un crumble de buternut et un gâteau savane vite fait dans un moule en forme de sapin. Voilà.

    RépondreSupprimer
  6. Ce fut le cas et c'est ce qui c'est passé. Par contre j'ai pris ma revanche le lendemain en me levant à 6 h du mat' et préparant tranquillement mon repas de midi (que je n'ai pas fait comme il était prescrit sur les consignes, mais à ma façon) et qui était quand même trés bon puisque tout le monde s'est régalé ! (oie farcie aux pommes et accompagnée de poire et pommes, pommes de terre rôties, salade, buche mousse de fruits exotiques, faite par un pâtissier.
    en entrée, demie langouste (oui je sais, c'est un peu luxueux mais il faut savoir pourquoi !)
    1) pour faire la joie de mes enfants, j'avais prévu du homard.
    2) quand j'ai voulu le récupérer, le homard qui était cuit, s' était fait la belle et avait ressuscité. Comme je ne voulais pas de vivant, je ne les ai pas pris. La vendeuse m'a alors proposé pour le même prix de la langouste, là, j'ai pris ! Mais comme l'explique aussi Xoulec, j'aurais bien pu faire plus simple, l'essentiel était avant tout d'être ensemble et nous n'étions pas malade contrairement à beaucoup.
    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tes voeux, je suis entre deux périodes, trop tôt pour le Nouvel An, trop tard pour Noël mais je t'embrasse amicalement.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Heure Bleue. Alors fini pour moi les nouvelles de Montmartre ? Ma connaissance u 17ie se borne au secteur Guy Mocquet. Bonne fêtes de fin d'année à vous deux.

    RépondreSupprimer
  9. Bon, d'abord Morphée est un mec.
    Il a eu une façon de réveiller Iris, messagère d'Héra pourtant déesse de la sagesse, qui l'a laissée pantoise...
    A part ça, j'adore le pont de la photo.
    Il me rappelle "Le pont des Romains" aux Laumes (Alesia) où j'ai pêché des vairons, délicieux en friture, comme les goujons.
    Joyeux Noël, Delia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, je te souhaite ainsi qu'à la lumière de tes jours et à vos Merveilles le meilleur pour 2022. Santé surtout. Bonne installation dans vos futurs quartiers, bonne continuation au fil des mots et tout ce que vous voulez. Comme c'est jour de l'an, je me permets de vous embrasser. (je ne suis pas malade ni contagieuse.)

      Supprimer
  10. J'étais passée, avais lu tes déboires, mais n'avais pas pris le temps de laisser un commentaire :)
    J'espère que ton repas de demain soir ne sera pas critiqué ;)
    Je te fais de gros bisous ma Délia

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Fabie. Demain soir ne fut pas compliqué du tout ! servis à la même heure, mais sans la fameuse soupe aux potirons, couchés à la même heure aprés s'être endormis devant la télé. Le dessert pris chez le même patissier que l'autre fois n'était pas bon, donc il en reste. Je ne sais pas encore comment va se dérouler aujourd'hui, on verra bien. Comme hier sans doute. Je t'embrasse et te souhaite ainsi qu'à tes proches une belle année et une bonne santé bien sur.

    RépondreSupprimer

le 7 février.

 Nous sommes le 7 février, on pense. On pense que es là. En regardant le ciel. En regardant en bas. On ne t'y vois pas. Mais on sait que...