Lettre à Elise



On a tous envie de découvrir qui écrit à Elise !





Elise, mon adorée,

Me voilà enfin prêt à venir te chercher. Bientôt je te serrerai dans mes bras et ce n'est pas cette fichue guerre qui m'en dissuadera. Le chemin me semblera bien long depuis mon exil, encore tant d'obstacles nous séparent. La distance n'est pas le moindre. Mère me dis de faire attention à moi, je sais qu'elle a raison, car le chemin est pavé d'embuches, mais, tu le sais rien ne peut nous séparer. Je t'aime tant, et tu me manques tellement.
Quand nous nous reverrons, tu me trouveras bien changé. Une longue barbe recouvre mon visage et mes yeux n'ont plus l'éclat que tu aimais. Ils ont tant pleuré. De longs sillons creusent mon visage et mon dos courbé semble porter le poids des ans. Mais mon coeur est intact. Intacte ma foi en toi mon aimée, intacte, chère Elise, l'ardeur qui me conduit à toi. Toi que je vois dans le clair matin de ma nuit, courant dans la rosée. Toi qui durant toutes ces longues années m'a guidé vers la lumière et grâce à qui toutes ces routes d'exil m'ont semblées moins longues. J'ai hâte de te revoir ô éclat de ma vie. Ensemble nous partirons vers ces lieux enchantés que pour moi tu évoquais jadis quand à ton bras je me suspendais. Dans la chaleur de notre été nous irons dans la clairière nous inonder de fraicheur, nous récolterons tel des rayons de miel sur tes lèvres parfumées, les premières baies d'airelles voluptueusement gonflées par la rosée. Je déposerais délicatement au creux de la soie de ton cou, un collier de dentelle de fougères minutieusement sculptées et nous baignerons dans l'eau du ruisselet nos corps épuisés de s'être tant aimé.
Tu le sais, malgré les épreuves traversées, nous pouvons tout recommencer. Un long chemin ensemble se découpe à l'horizon et il me tarde tant de le commencer. Ô ma bien aimée, je te serre sur mon coeur et m’enivre de toi jusqu'à l'éternité.
Ton irremplaçable amour, à jamais.
Rodolphe.

10 commentaires:

  1. Une belle déclaration d'amour mais l'attend-elle encore ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu sa mine et celle du chien, je crois qu'elle l'a remplacé par un compagnon à 4 pattes !

      Supprimer
  2. Je souhaite à Rodolphe de retrouver Elise. Mais avec un tel amour, sans aucun doute partagé, elle va trembler à cette missive et l'attendre encore jusqu’au jour du retour...
    Merveilleuse lettre d'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on imaginait une réponse d'Elise, peut être aurait on des surprises !

      Supprimer
  3. J'ai eu du mal à finir la lecture, j'ai eu la vue brouillée devant tant de beauté ! J'espère que Elise est dans la même dynamique ! Merci, belle romantique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le tableau, elle a l'air raide comme un coup de trique, je ne sais pas si ses sentiments sont si clairs que ça !

      Supprimer
  4. Cet amoureux-là semble avoir encore plus de mal à se mettre à son avantage que celui qui se bousille la cravate en mettant du vin en bouteille dont on parle chez Lilousoleil ! ;-).

    RépondreSupprimer
  5. C'est un sentimental, vieux, usé et fourbu d'accord, mais quand même ! après si elle préfère le vin, évidemment !

    RépondreSupprimer
  6. https://www.youtube.com/watch?v=Wv0iOE3loFE
    La lettre à Élise de Beethoven, je l'ai joué au piano, un classique.
    Et Bé une belle lettre d'amour, j'aimerais bien que on m'n écrive une comme ça.

    RépondreSupprimer
  7. je vois que tu es plus sensible que Joe Krapow ! Ah les hommes !

    RépondreSupprimer

La bonne affaire

  Que peut-il donc se passer sur cette toile d’Harold Harvey. Que peuvent donc se dire ces trois femmes qui semblent intéressées par la lett...