J'en ai vu que du bleu !

Tout avait bien commencé en ce jour ensoleillé, 3ème de l'été. La veille sur l'escabeau perchée, j'avais cueilli mes cerises, prêtes à embarquer sous un beau torchon bien propre et dans une jolie cagette bleue.


Mais voilà rien ne se passe vraiment tout à fait comme prévu et là on en voit que du bleu.
Au moment de partir, un coup de fil un peu délicat et j'en oublie l'essentiel. La Ponette, fraichement rentrée embarque son petit rat missou, le Patou cherche partout son GPS, vous savez sans doute ce que c'est un homme qui cherche partout ses affaires : c'est forcément vous qui ne les avez pas rangées au bon endroit !  et moi dans l'affolement je cherche l'itinéraire et surtout l'adresse pour s'y rendre ! Arrivé à mi chemin, c'est à dire plus d'une heure après, je réalise que ... une fois de plus j'ai oublié quelque chose.Et voilà, du coup, les cerises sont restées tranquillement à nous attendre à la maison sous leur beau torchon tout propre, dans leur belle cagette bleue.
Mais arrivés à destination petite Maëly nous attendait, toute belle dans son beau plaid bleu gris.
Et moi toute contente j'ai attendu la fin du repas pour une petite balade en compagnie de son papa pendant qu'elle dormait tranquillement et que sa maman se reposait.
Évidemment on ne va pas dans le Cantal sans faire de jolies photos !
le quartier où réside Maëly sur les hauteurs d'Aurillac

les belles Salers pour la fourme

non la blanche c'est une Charollaise

et là c'est une jolie campanule.
Comme la Ponette était un petit peu pressée de renter, vu qu'elle avait une soirée d'anniversaire à honorer, je n'ai non plus pas pris le temps d'aller chercher la fourme !  Non la nulle c'est moi ! (et pas qu' à cause des cerises)

7 commentaires:

  1. Bonjour Délia,
    mais non tu n'es pas nulle, qu'est-ce que c'est que cette histoire!
    1) Tu cueilles les cerises
    2) Tu prends le temps de ne pas mettre les affaires au bon endroit pour que ton homme ait le plaisir de dire que c'est ta faute s'il ne les retrouve pas! ;-)
    3) Tu cherches l'itinéraire, l'adresse, bref, tu t'occupes de (quasiment) tout... et tu trouves le moyen de te dire que tu n'en fais pas assez! ;-)
    Est-ce toi sur la photo n° 4? J'adore! (je suis très "visuelle" j'ai déjà dû le dire).
    Tes photos sont toujours aussi jolies!
    Bon dimanche à toi Délia!

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Ambre, tu sais quoi ? je suis nulle, car je ramasse les cerises pour rien ! Personne ne veux de mes cerises, hu hu ! pourtant cueillies avec dextérité, amour et enthousiasme ! Ou alors, vexées d'avoir été oubliées dans leur jolie cagette bleue bien protégées sous un joli torchon en coton avec une jolie vache dessus, mais de ne pas avoir pu faire le voyage dans ce si joli pays qu'est le Cantal, elle s'obstinent à rester ici chez moi. Ce matin j'ai voulu les offrir à une copine qui n'a pas de fruit. Et bien après m'avoir dit qu'elle serait chez elle en fin de matinée et qu'il n'y avait pas de problème, après avoir poiroté 1h dans ma voiture devant sa porte avec mes si bonnes cerises, j'ai conclu qu'elle m'avait posé un lapin et suis rentrée à la maison avec mes cerises.
    Ah oui et pour le bon endroit, il y a longtemps que je m'acharne à ramasser les affaires à leur place mais pas au bon endroit, qui est celui où les autres les rangeraient s'il le faisaient. Car c'est ça le bon endroit>. De même je m'arrange toujours pour ranger avant que les autres aient eu le temps de le faire, ce qui peut prendre un certain temps, mais on n'est pas pressé ! tu vois bien que je suis nulle ! Sur la photo, c'est moi oui, avec le petit bout de chou (1 mois et demi à peine).
    Me reste plus qu'à te souhaiter un bon dimanche à toi aussi et te faire de gros bisous et partir faire autre chose.

    RépondreSupprimer
  3. Des cerises, pas encore goûtées trop onéreuses encore à Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elles sont chères sur les marchés, même ici. Alors que les vergers regorgent de fruits vermeilles, ou alors c'est justement, parce qu'il y en a beaucoup dans les jardins que les marchands en vendent donc moins et se rattrapent sur le peu qu'ils vendent à ceux qui n'ont rien. Tu as remarqué, ce sont toujours ceux qui n'ont rien qui sont le plus durement taxés, même pour les queues de cerises !

      Supprimer
  4. Euh, bon, moi, je les veux bien les cerises toutes fraiches cueillies ! hihihi ! Elles me manquent mes cerises auvergnates !
    Mis à part et bien plus important, bienvenue à cette petite Maély, contemporaine de Vivi !
    Les étourdies ont la vie longue, j'en suis une aussi !

    RépondreSupprimer
  5. Comme je te comprends ! Le problème avec les amis "virtuels" c'est qu'ils sont parfois trop loin. Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Délia, oui c'est un problème en effet, car on ne peut pas plus partager les cerises que les promenades...
    Belle journée à toi néanmoins. Bisous!

    RépondreSupprimer

Qu'importe !

Depuis le départ de la douce Ponette, j'en ai remué des choses ! des drôles, des tristes, des belles et des moins belles. Des pages qui...