Pour le plaisir



En hommage à ces merveilleux artistes qu'étaient Maurice Fanon et Pia Colombo.
Interprétée par Jean marie Vivier

Et par Francesca Solleville cette belle ode à Pia écrite par Maurice et dont voici les paroles.
 Sur le piano qui pianote pour Pia
Les notes de la ultima canzone
Est-ce une goutte de pluie qui s’écrase
Ou est-ce una notturna lacrima ?
Sur le trottoir qui s'arrête pour Pia
Un couple marche qui ne comprend pas
Que c’est bien plus qu’un morceau d’Italie qui s’en va
Arrivederci Pia !

La la la...

Une colombe s’envole pour Pia
Dans le ciel de Paris, la paloma
Emporte dans le soleil una prima donna
Più bella che una stella
Est-ce la vie qui s'achève pour Pia
Ou commence una eterna vita ?
Un homme pleure à Paris, une femme à Bastia
Arrivederci Pia !

Un oiseau vient de Milan
Et je n’étais qu’un enfant
Un oiseau passe en chantant
La colombe avait vingt ans

Pianiste, joue pianissimo pour Pia
Les notes de la ultima canzone
Qu'on entende encore une fois
La voix de Maria Amelia Pia
Et toi, le rideau, tremble encore pour Pia
Comme tu tremblais la dernière fois
Lorsque tu t’étais ouvert pour elle, à l’Olympia
Arrivederci Pia !

Un oiseau passe en chantant
Et je n’étais qu’un enfant
Un oiseau sur un volcan
Et voilà que j’ai cent ans

Sur le piano qui pianote pour Pia
Les notes de la ultima canzone
Est-ce une goutte de pluie qui s’écrase
Ou est-ce una notturna lacrima ?
Dans le théâtre qui s’ouvre pour Pia
Un couple écoute qui ne comprend pas
Que c'est bien plus qu'un morceau de ma vie qui s’en va
Arrivederci Pia !

La la la...

C’était à Paris, en avril, je crois
Ciao, ciao bella !

2 commentaires:

  1. Une belle voix comme on n'en fait plus j'aime bien celle-ci aussi
    https://www.youtube.com/watch?v=wzyIhOJN0m0
    merci pour ces souvenirs. bises

    RépondreSupprimer
  2. Une voix divine cette Pia ! On aimerait en entendre plus souvent des comme celle là.

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...