Vagues de l'âme.

 Une semaine de passée. Que sera la suite ? Pas de givre ce matin. Une balade en perspective pour cet aprés midi avec ma Ponette préférée (en fait je n'en ai qu'une).

 Pas de course en vu (j'ai perdu mon chéquier et mon compte est bloqué !) Le pire c'est que je l'ai perdu dans la maison ! Je crois que je perds la tête aussi. Mais ça c'est un peu partout.

Chaussette est malade, ou vieux, je ne sais pas. Il boude la nourriture  qui lui fait envie pourtant, ou bien est ce un effet Pavlof ? 

J'ai oublié de souhaiter les anniversaires  (le 1er et le 6). Je viens de rectifier. Une jolie fleur givrée cueillie le 4, ça tombe bien, juste entre ces 2 dates.

 Sinon, une vie un peu vide en ce moment. Le pire c'est ce sentiment que cela s'éternise. J'aurais besoin de projets, pour avancer. De perspectives réjouissantes, de rencontres, de débats, de partage. Je sens bien que je vais devoir attendre, ou mourir si cela ne vient pas.

Heureusement les jours rallongent un peu, je peux sortir. Il faut juste que je me lève le matin pas trop tard et que j'arrête de perdre ou de gaspiller mon temps dans des futilités imbéciles (comme chercher mon carnet de chèques par exemple). 

Enfin tant que nous en avons un peu le droit. Je sens bien le coup, là. Les beaux jours vont revenir pile poil pour le nouveau confinement ! Là je ne sais pas ce que je vais faire ? 

Je n'en peux plus rien que d'y penser. Alors plutôt que de déprimer à l'avance, j'écoute de la musique, je lis, je tricote et je ferme la télé. 

J'ai envie de montagnes, de paysages, de nature, de vie quoi ! 

Je vous propose quelques photos pour rêver  un peu.

Le joli village que j'ai visité l'autre jour, avec son puit (en fait il y en a un pratiquement devant chaque maison. Mais ils sont plus ou moins mis en valeur. J'ai choisi celui là.



Le château de Montbrun, sous plusieurs angles. J'ai découvert un étang qui alimente les douves du château. Juste derrière, je n'étais jamais allée 2 pas plus loin !

 Et puis voici des lieux familiers où j'aimerais bien me re-sourcer :

La Croix Saint robert. Fermée pour cause de neige.


La vallée de Chaudefour, inaccessible pour la même raison. C'était en mars 2017. J'espère que cette neige permettra à la Couze  (c'est le nom du torrent) de prendre des forces pour l'été. Elle manquait de vigueur cet été.


Et puis le Puy de Chambourguet au dessus de Besse en Chandesse.

Belle et divine nature avec tes lacs, tes montagnes, tes forets, tu nous manques. Quand pourra -t-on te retrouver ?



12 commentaires:

  1. Zut, encore une fois mon commentaire a disparu !
    Je disais que j'aurais pu écrire la même chose que toi, sauf pour le chéquier, qui est bien rangé dans son tiroir.
    Merci pour ces jolies photos, je te fais de gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, tout disparait ! Le chéquier a une place bien définie, chez moi aussi, sauf quand je ne le range pas à sa place ! Quant aux commentaires, c'est facétieux ces choses là ! bisous ma belle.

      Supprimer
  2. Zut pour ton chéquier ! J'espère qu'il va vite se remettre sur ton chemin !
    Peut être que ta Ponette aura une idée de là où tu as pu le mettre, elle doit bien te connaître :)
    Profitez bien de votre promenade.
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Pas de danger, je lui ai barré la route au chéquier, s'il réapparait, il est destiner à faire des chèque en bois dont on fume les harengs saurs. Comment veux tu que la Ponette sache ce qui se passe dans ma tête qui est en désordre en ce moment ? Enfin pourvu que j'ai les jambes ! Je ne vais pas tarder à partir d'ailleurs et j'espère que demain je ne serai pas obligée de fouiller partout dans ma réserve pour vous offrir quelques photos. Bisous ma Fabinette.

    RépondreSupprimer
  4. Ah ah ah, j'ai bien fait de revenir par ici, j'adore l'idée des chèques en bois dont on fume les harengs saurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée des chèques sans provision de Xoulec n'est pas mal non plus. De toutes façon j'ai fait opposition, donc je ne risque que de le mettre au feu quand je le retrouverai. Car il est perdu chez moi, enfin égaré, comme moi. Bisous ma belle.

      Supprimer
  5. Notre préfet vient de décider tout seul le couvre feu à 18h dans la Drôme à partir de mardi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un nouvel exemple d'autoritarisme, le fait du prince c'est tout ce qu'ils savent pratiquer.

      Supprimer
  6. Zut alors, j'espère que le chéquier va ressurgir ! enfin s'il est dans ta maison, il n'y a pas de mal.
    Comme toi, je rêve de sorties, de sommets, j'ai envie d'une virée dans le sud-ouest avec mes amis, on y pense très fort. On attend notre tour pour le vaccin et on se persuade que ça va s'arranger sinon la vie n'est pas vivable !
    Courage ma Delia, tu verras, ça va aller !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur ma Pralinette que ça va aller. On va faire le plein d'énergie et de vitamine D, tu vas voir, on ne pourra plus nous arrêter. Et puis je ne parle pas des jours croissants, parce que pour ça, il vaut mieux un bon boulanger !
      En attendant contentons nous comme disait la Marie Antoinette en son temps de manger de la brioche.
      ça n'a ni queue ni tête ce que j'écris là, mais bon. Il fait beau aujourd'hui encore et nous aurons bien le temps d'en profiter. Chez moi, les colline ne culminent pas trés haut, elles sont plus vite escaladées, mais si j'étais chez toi, je souffrirais de ne pouvoir les arpenter. De toutes façons je ne sais pas si ma condition physique me le permettrait, y a moins de regret comme ça. Je t'embrasse malgré tous ces interdits.

      Supprimer
  7. Ton chéquier est peut-être avec les provisions... Ben oui, pas de chèques sans provisions ! J'rigole, mais ce n'est pas drôle ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Tu me fais rire ! Dans cette maison il n'y a guère de provision non plus, elles s'épuisent !

    RépondreSupprimer

Question d'hygiène.

Mr Caillebotte n’a pas peint que le pont de l’Europe, la gare Saint Lazare, des « racleurs de parquet » ou les trottoirs parisiens. Non, ...