A part ça.

 Mon petit Lion a disparu dans la nuit brune. Et comme la biche au clair de lune, je pleure à  me fondre les yeux

La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux :
Son petit faon délicieux
A disparu dans la nuit brune.

Pour raconter son infortune
A la forêt de ses aïeux,
La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux.

Mais aucune réponse, aucune,
A ses longs appels anxieux !
Et le cou tendu vers les cieux,
Folle d'amour et de rancune,
La biche brame au clair de lune.

Je suis pareil à elle, depuis hier je l'appelle à toute heure de la nuit. Il ne répond pas, ne revient pas, 

Ce matin entre deux averses je suis allé dans les chemins bordant les pâturages et les bosquets où il a coutume de s'aventurer. Mais nulle réponse aucune. Alors comme la biche, je brame depuis le clair de lune jusqu'à la nuit tombée du jour d'aprés. Mon  Petit Lion délicieux a disparu dans la nuit brune et c'est bien là mon infortune, moi qui brame au clair de lune, dans la rosée blanche du matin et dans les rayons chauds du soleil de l'aprés midi. Sil ne devait pas reparaitre, je serais triste à à en mourir. Déjà je pleure et me morfons. Flocon, Plume et nous, le Patou et moi multiplions les regards par la fenêtre. Nous nous déplaçons sur ses lieux d'exploration. En vain. Flocon me regarde avec ses yeux suppliants, Plume fait de même. Ils entrent, ils sortent, ils  regardent autour et inspectent les lieux qu'ensemble ils  prospectent. Nous l'appelons. Le supplions. Rien. Le vide le néant. Alors, nous les humains imaginons le pire ou d'autres alternatives qui nous rassureront. Eux, les chats, dispersent leurs phéromones aux quatre coins afin qu'il puisse se repérer et retrouver son chemin. C'est pas de blague, je les observe et je vois bien qu'ils ont eux aussi leur propre technique de recherche et de repérage.Les animaux sont plus imaginatifs que nous. Surtout beaucoup plus intuitifs. Ce que j'espère c'est que nous retrouvions notre petit Lion.   Ses douces caresses, ses coups de langue et ses ronrons. La dernière image que j'ai de lui  : il passe un coup de langue à Chaussette et tourne autour de lui. Peut être est ce un adieu, un au revoir, ou un simple signe d'affection ? Il semble lui dire à bientôt. Ici ou ailleurs, car Chaussette aussi est sur le départ. Il est ténu le fil qui le sépare de ce monde matériel et charnel de celui qui transforme les êtres en  esprits divins. Peut être en éclaireur, notre Liontou est parti, préparer le chemin. Le baliser pour Chaussette qui va l'emprunter demain. Peut être est il allé lui réserver une place de choix et de prépondérance dans cet univers qui nous dépasse et nous laisse sans voix ? Peut être notre Lionceau est un précurseur et trace le chemin pour qu'il soit le meilleur pour ceux qui le suivront ? Notre Lion a tout d'un leader. Mais moi égoïstement je n'ai qu'un espoir, que mon Ti Lion revienne et qu'il n'ait pas souffert durant ces moments où je l'espère et ceux où il me reviendra.

 Mon Ti Lion, si tu ne sais pas quoi faire, au moins écris moi ! Donne moi de tes nouvelles, j'ai tant besoin de toi !

 post scriptorium : Je viens de faire envoi sur le blog pour publier ce post. J'ai terminé mon écriture et je lève les yeux. L'ordinateur est face à la fenêtre. Les rideaux ne masquent qu'à peine le dehors. Une ombre fauve se profile derrière, j'ouvre, et Petit Lion me saute dans les bras.  Je suis émue. Petit Lion se jette sur sa gamelle de croquettes et vient ensuite me saluer, me renifler, me câliner. Ce chat n'est pas un  chat ordinaire. Je l'ai cherché toute la matinée, j'ai arpenté les  sentiers, les bois, les prés. Et le voilà dans toute sa splendeur ! Il a inspecté je ne sais quel secteur, mais c'est ici qu'il est revenu se ressourcer, nous retrouver, Flocon, Plume, Chaussette, le Patou et moi et la Ponette quand elle viendra. 

Mon Petit Lion est une vraie merveille. Je souhaite à tout le monde de rencontrer un jour quelqu'un, chat, chien, vache, cheval, âne ou humain  âme qui vive, végétale ou animale, qui soit, à son niveau et nous fasse vibrer comme il le fait à chaque instant. Mon ti Lion, tu es le bonheur pur et irréversible, reste avec nous longtemps, je t'en supplie !

Mais si je peux me permettre : Petit CON, ne nous refait jamais un coup pareil, on a eu beaucoup trop peur de t'avoir perdu !

9 commentaires:

  1. Délia, j'ai pleuré du début à la fin !

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Non, je vais lui coller une puce avec la 5 G et le vaccin anti covid ! La chatte de la grand mère s'est pendue avec la sienne de laisse.

      Supprimer
  3. re re PS
    Dingue quand même qu'il ait ré apparu juste comme tu avais fini d'écrire ..

    RépondreSupprimer
  4. Tu as vu, il n'épargne pas notre coeur fragile !

    RépondreSupprimer
  5. Quelle émotion tu fais passer dans ce texte !
    J'ai retenu ma respiration et là je soupire avec force !
    Bisous ma Delia

    RépondreSupprimer
  6. Je ne te dis pas comment j'ai soupiré moi aussi !

    RépondreSupprimer
  7. Ouf, il est revenu ! Je comprends ton désarroi. Quand un de mes chats s'absente longtemps, je commence à devenir très inquiet.....Mais ils reviennent toujours !

    RépondreSupprimer
  8. Oui, tu as raison, souvent ils reviennent sinon c'est un malheur qui les en empêche. Il m'est arrivé qu'ils disparaissent. On imagine tout et surtout le pire. Petit Lion est spécialiste pour se faire enfermer. Curieux de tout, sociable et familier, il n'a peur de rien. Le problème c'est qu'il est malade, ne peut pas manger n'importe quoi et a besoin de boire souvent et beaucoup. Alors j'angoisse encore plus. Je suis allée explorer les alentours l'autre jour mais point de petit Lion !

    RépondreSupprimer

Question d'hygiène.

Mr Caillebotte n’a pas peint que le pont de l’Europe, la gare Saint Lazare, des « racleurs de parquet » ou les trottoirs parisiens. Non, ...