Qui vivra...



 Photos d'hier dans l'épaisse fumée venue d'ailleurs, portée par le vent tournant qui a propagé les cendres de la forêt Landaise parfois trés loin jusqu'en terre limousine. Les yeux piquaient la gorge grattait. Je tousse depuis... c'est comme si on était solidaire des malheurs de nos voisins d'Aquitaine. 

Aujourd'hui le vent avait céssé, le ciel redevenu bleu nous disait qu'aprés la pluie vient le beau temps, que toujours l'espoir subsiste et que cette forêt renaitra un jour plus belle qu'avant, non ça c'est mister M qui l'a dit. Il faudrait aussi qu'il lui en donne les moyens plutôt que de faire des coupes sombres dans tous les budgets dépendants de son autorité. on peut compter sur lui !

Moi je dis que rien n'est fatal et que rien n'arrive par hazar, peut être si on avait moins jouer avec le feu...

On verra bien ce que l'avenir dira. Qui vivra verra.

8 commentaires:

  1. Il y a du souci à se faire pour les générations à venir, on ne leur a pas préparé une belle vie ...
    Belle journée à toi Délia, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ! on a fait des mômes par égoïsme qui en ont fait à leur tour par égoïsme aussi, avec comme seule préoccupation la satisfaction de ses besoins et envies. Voilà le travail et ça continue !

      Supprimer
  2. M, le maudit, doit porter la poisse. Premier quinquillou : Notre dame brule, deuxième quinquillou, c'est la forêt Landaise ; c'est quoi la suite ?

    RépondreSupprimer
  3. Les esprits ! je suis sûre que les devins et autres médiums y voient un rapport direct. N'a-t-on pas déjà entendu ça et là parler d'un pervers diabolique ? Et bien on peut effectivement s'autoriser à penser que... mais bon je suis ni devin ni médium !

    RépondreSupprimer
  4. Cela devait arriver un jour. La forêt des Landes est fragile. Il faut l'aérer. Donc faire des coupes sombres dans le budget mais aussi dans cette belle forêtpiur créer des pares feux !!

    RépondreSupprimer
  5. C'est sur ! non seulement on fait n'importe quoi avec la nature, on pie ses ressources on massacre les espèces (animal comme végétal) mais en plus on entretient rien, alors forcément, ça a un prix ! et c'est autre chose que la rentabilité !

    RépondreSupprimer
  6. Il est évident que l'avenir ne sera pas rose pour les générations futures et c'est fort triste. Je me dis naïvement que nous avons essayé de leur donner une société meilleure en militant pour telle ou telle cause...Ils peuvent nous reprocher d'avoir profiter des 30 glorieuses, c'est vrai pour autant nous ne nous sommes pas gavés ...la consumérisation bien qu'il désapprouve, il consomme, amazon, shein etc...alors la planète !!! oui oui ils y sont sensibles...sur l'instant .
    belle journée

    RépondreSupprimer
  7. Il y aurait beaucoup à dire en effet. Je ne pense pas que nous soyons naïfs de penser que nous avons essayé de donner une société meilleure à nos enfants. Nous n'avons pas été assez nombreux et nous nous sommes attaqué à bien plus fort que nous. L'union fait bien la force, oui mais quand elle est suffisante et nous ne pouvons que constater qu'ils ont été plus forts que nous, moins nombreux, certes, mais plus unis et surtout puissants. Comment pouvons nous gagner dans ces conditions ? Les générations qui nous ont succédé n'ont pas été autant combatives que nous ! et ça il suffit de participer aux manifs pour s'en apercevoir. Et si nous avons profité des 30 glorieuse, désolée de le rappeler à tous ceux qui pensent le contraire, que nous avons aussi contribuer 1) à les construire, c'est le fruit de notre travail et de nos luttes, 2) à empêcher que la situation se dégrade toujours plus et toujours plus vite, c'est encore le fruit de nos luttes. Qu'y pouvons nous si nous n'avons ni été écouté ni relayé dans nos combat ? Sommes nous responsables si nous n'avons pas été assez nombreux ? Sommes nous responsables aprés avoir lutté toute notre vie, nos vieux, pareil qui se sont battu, ont versé du sang, des larmes, ont subit l'arbitraire, la prison aussi parfois pour avoir juste voulu un monde meilleur, une vie plus digne, plus juste et des jours heureux, si ceux pour qui nous l'avons fait ne se sont pas investis et ne se sont pas sentis concernés ?
    Certains l'ont compris, parmi les plus jeunes surtout et sont à nos côté, mais trop nous regardent en rigolant parfois, en se moquant, en nous méprisant aussi. Sommes nous responsable de l'inconscience collective ? Bien sûr que non. Je n'accepte aucun reproche, j'ai fait ce que j'ai pu, ce que j'ai cru juste et toi aussi, alors non, ni culpabilité ni regret de ma part. J'ajoute aussi que comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, tout le monde peut encore s'y mette, y a du boulot !
    Merci de ta contribution. Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer

Pourtant elles étaient belles...

 Mercredi, la journée n'était pas bonne. Triste et grise. Même pas pluvieuse. Puis la pluie est venue. Froide, glacée. Nous sommes parti...