Le lendemain

 On se retrouve nu et démuni le lendemain. La vaisselle est là qui s'entasse. Les reliques du repas de la veille nous disent que pléthore il y avait et que nous n'avons pas tout consommé. Les restes composeront le repas du lendemain. Le ménage, le rangement, le tri, les cadeaux qui s'entassent, le bilan. Le silence et l'absence succéderont à la fête, à la joie du être ensemble. Instants éphémères trop vite passés dont il ne reste que le souvenir et les photos. Là pour l'occasion des photos, il n'y en aura pas. On ne peux pas être devant les projecteurs et derrière les caméras. Être acteur ou réalisateur, les deux à la fois, tantôt l'un ou l'autre et les deux indistinctement mais tour à tour sans possibilité de faire autrement, et puis pourquoi faire ? Et pourquoi ce gout amère ? Parce qu'il en manquait ? Parce que les choses imaginées, envisagées, qui auraient pu être, n'ont pas été ? Et si on se contentait de l'instant présent ? Des bonnes surprises, de l’inattendu ? De l'imprévu ? De ce petit rien qui fait que c'était peut être pas parfait, pas comme on aurait voulu, pas comme on avait prévu, mais qui était peut être, sans doute, surement, encore mieux. Trouver en l'autre la ressource d'aller encore plus loin. Plus loin que ses propres limites. Que ses propres envies. Que ses propres besoins. Et se dire combien c'était bien.

Faire le bilan se cette somme d'amour et de reconnaissance. Mais en aurais tu douté ? M'a dit celui qui manquait à la fête, mais qui a su quand même être là. Et bien non, je n'en ai jamais douté, mais en avoir une confirmation supplémentaire ne se refuse pas, et puis  cela repousse les doutes s'ils devaient s'infiltrer là dedans.

7 commentaires:

  1. Ah ces lendemains de fête familiale... comme je te comprends ma Delia ! Hier nous étions 10, au complet donc et c'est rare, il en manque toujours un !
    Nue et démunie, c'est tout à fait ça. Alors ce matin je me suis levée tôt, j'ai foncé dans les tâches ménagères, vaisselle rangée, aspirateur, serpillère, deux lessives... et la vie reprend son cours. Et puis je prépare ma valise ! mardi direction les Vosges pour quelques jours.
    Gros bisous ma Delia, bon courage pour tout ! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Voilà, c'est un aperçu de ce que fut m journée qui n'est pas terminée. Là je rentre de la cueillette des mures du jardin, (elles se ratatinent copieusement sous l'effet de la canicule) confitures en perspective pour régaler grands et grands puisqu'il n'y a pas de petit chez moi. tout à l'heure, cueillette des haricots verts qui m'ont donné tant de mal (j'ai dû les semer 3 fois) et qui s'annonçaient pas trop mal avant la sècheresse, là ils jaunissent dangereusement (et c'est pas des beurres que j'ai semé) je crains que la récolte soit maigre et ne dure pas jusqu'en septembre comme espéré. Demain les travaux et continuent. Alors pas de trève en perspective. L' Auvergne ne me verra pas de cet été ! Gros bisous ma Praline. et bonne route, bon séjour aussi dans une autre montagne que la tienne.

    RépondreSupprimer
  3. Ce blog m'em... je ne suis pas anonyme, je suis dans mon espace, bougre de c.. !

    RépondreSupprimer
  4. t'inquiète Délia Jolie je t'avais reconnue sous ton anonymat lol
    ça fait bien longtemps que je n'ai pas ressenti ce "manque" d'après les réunions, et pour cause, d'ici qu'on soit de nouveau 10 autour de la table il va s'écouler du temps pour moi ..ou plus jamais, peut être. C'est comme ça, c'est la Vie qui décide. Je suis heureuse que tu aies passé un bon anniversaire riche en émotions et cela va te donner du punch pour faire tout ce que tu as à faire !
    Bon vent à Praline la vadrouilleuse lol !
    je vous embrasse fort les amies

    RépondreSupprimer
  5. Oui mais c'est chiant ces blogs qui débloquent sans arrêt. A un moment, ici je ne pouvais même plus me connecter, comme si en ouvrant ma porte avec la clé, celle ci n'ouvrait pas, c'est dingue ! Tu sais que patience et longueur de temps font plus que force et que rage ? Rage, sans doute, pour la force, je ne suis pas sûre ! Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. L'essentiel est d'avoir passé un beau moment en famille.....Et se dire qu'il y en aura d'autres !!

    RépondreSupprimer
  7. J'espère bien qu'il y en aura d'autres, ne serait ce qu'avec les absents ou les retardataires ! C'est vrai qu'il y a 2 ans j'avais eu la chance d'avoir une de mes soeurs en vacances quelques jours (c'est pas souvent) on avait visité le coin et je lui avais dit "mon rêve ce serait de faire une grande fête de retrouvailles avec vous tous autour de moi, j'aurais une dizaine de plus dans 2 ans, ce serait une occasion !" seulement voilà, les choses ne se sont pas du tout passé de cette façon. Les maladies, les absences des uns ou des autres, et puis nous sommes en travaux.. et j'ai bien pris les 2 ans de plus, mais pas la vaillance qui va avec, et j'ai 10 fois l'age de raison maintenant, alors soyons raisonnables et contentons de ce que nous pouvons avoir ! bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer

Pourtant elles étaient belles...

 Mercredi, la journée n'était pas bonne. Triste et grise. Même pas pluvieuse. Puis la pluie est venue. Froide, glacée. Nous sommes parti...