Quel bazard !

Quel bordel, oui ! Depuis quelques jours, je lessive, récure, inspecte les sols, scrute les surfaces, surveille les rougeurs sur ma peau, déplace les meubles,  les replace...  trie, jette... bref, je ne respire qu'au rythme angoissant des démangeaisons, nombreuses, provoquées par les non moins nombreuses bestioles présentes dans mon environnement perturbé. Et esprit sans doute, aussi.
La première phase de l'opération punaises terminée, à la cadence de 4 ou 5 machines par jour pendant 3 jours, le linge séché, plié, rangé dans des sacs hermétiques pour qu'il ne soit pas ré-infesté, je me dis qu'il ne faudrait pas qu'un des nombreux oeufs parasites se soit échappé et re-contamine les lieux de transit et de stockage, sinon on est mal, même trés trés mal !
Comment voulez vous que je réussisse à me débarrasser d'un tel problème sur une maison de plus de 100 m2 sans compter le garage, les combles les dépendances et leur périmètre adjacent, alors que même des spécialistes, outillés, bien dotés des produits qui vont bien, formés pour ça etc ne réussissent pas du premier coup sur des petites surfaces, n’excédant pas 30 m2 ?
Cruel sort que le notre !

4 commentaires:

  1. L'année dernière, en rentrant de vacances ce sont les puces qui avaient pris domicile à l'étage ! Plus d'un mois pour nous en débarrasser.
    Mon fils et sa compagne ont eu le même problème dans l'appartement qu'ils venaient de louer, les précédents locataires qui avaient un chat, ont fini par avouer qu'ils en avaient depuis des mois, mais n'avaient jamais rien dit au propriétaire...
    C'est infernal ce type de problème, surtout sur une grande surface, j'espère que tu vas rapidement trouver une solution, pour que cela ne t'empoisonne pas trop longtemps la vie !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Fabie, plus d'un mois, tu dis, cela doit correspondre au cycle de reproduction, tu éradiques le premier foyer et tu recommence 15 jours aprés avec celui de sa reproduction.
    Pour ton fils, c'est idiot, il aurait était si simple que les locataires précédents signalent au propriétaire, ou fassent le nécessaire une fois l'appartement vide ! Mais les gens sont tellement personnels et égoïstes, aprés moi le déluge ! La Ponette, (c'est ma fille , et c'est chez elle que tout à commencé), s'est empressée de faire intervenir un désinsectiseur quand elle a découvert le désastre et de prévenir le propriétaire. Aprés il parait que les puces de plancher ne sont pas les mêmes que celles des animaux ? Mais ça ne change rien au problème, comme les punaises elles se développe avec les fortes chaleurs et sont coriaces. Bon dimanche à toi.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Délia,
    effectivement les puces de plancher ne sont pas les mêmes que les puces des animaux, mon fils avait été confronté à ce désastre dans un de ses logements précédents. Pour en venir à bout il a fini par évacuer les lieux avec sa compagne après avoir mis un produit très toxique Pendant quelques jours. Ensuite bien sûr il avait fallu laver l'intégralité de ce qui était dans le logement, linge, vaisselle dans les placards, etc........... C'est une plaie!
    Où en es-tu?

    RépondreSupprimer
  4. Et bien pour le moment, c'est la phase d'attente entre deux vagues, demain on va décongeler une partie du linge et le laver à température normale, pour celui qui se lave. La Ponette me disait hier qu'elle avait trouvé encore des traces de morsure, elle doit repasser chez le désinsectiseur ce soir en rentrant de son travail. On croise les doigts en espérant que le produit ait fait effet. bisous ma belle.

    RépondreSupprimer

La bonne affaire

  Que peut-il donc se passer sur cette toile d’Harold Harvey. Que peuvent donc se dire ces trois femmes qui semblent intéressées par la lett...