Demain.

De quoi sera -t-il fait ? Sais pas ! Aujourd'hui comme hier, il a fait chaud. Trés chaud. Douce Ponette s'en est venu me visiter. Ensemble nous avons papoté. Je lui ai fait lire mon texte que j'ai bonifié depuis, écrit pour l'atelier de ce lundi. Elle l'a aimé. Nous nous sommes dit que si la chaleur persistait nous irions au cinéma. Ce que nous avons fait. Le film de GCM a retenu notre préférence. D'actualité pour beaucoup en cette rentrée scolaire : La vie scolaire, tournée en SSD dans le 9 3 si vous préférez. C'est là que nous avons fait nos armes les enfants et moi. J'ai eu plaisir à retrouver certains clichés. L'investissement des enseignants et de toute l'équipe éducative autour de ces enfants des quartiers défavorisés. Oui, j'ai beaucoup aimé. Cela sonnait juste. Cela sonnait vrai. En dépit de toutes les  idées reçues, de tous les "à priori" et de toutes les envies folles de dénigrer. J'ai adoré ce film. Les notes d'espoir qu'il distillait. L'humanité qui s'en dégageait. Je suis sortie fière de ce que j'ai fait, de la vie qui fut la notre dans ces quartiers. Comme a dit quelqu'un de célèbre, même si je ne sais plus qui, la peur n'évitant pas le danger, si on connaissait vraiment ce dont on parle, on en parlerait différemment. C'est sûr !  J'entends parfois, souvent des choses, dites par des gens qui ne les connaissent pas, contre lesquelles, moi qui les ai pratiquées, expérimentées,  m'inscris en faux de la façon la plus catégorique qui soit. Je suis de la banlieue autant que de l'Auvergne. Deux mondes diamétralement opposés mais qui se côtoient. L'indulgence et la tolérance, de même que la raison ne devraient elles  pas l'emporter ?

7 commentaires:

  1. De quel film parles-tu? Ton opinion dessus donne envie de le connaître, surtout que tu as retrouvé des choses que tu as vécu et dont on peut être sûr qu'elles sont vraies!
    Je t'embrasse bien fort Délia!

    RépondreSupprimer
  2. La vie scolaire de Grand Corps Malade. Vas le voir, il est tellement vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Claude.
      maintenant je saurai ce que veut dire GCM :-)

      Supprimer
  3. En creux ce texte fait écho au mien… Ca me donne des envies de révolte.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour "Poison", j'aimerai bien lire votre texte si j'avais le lien. Merci de votre passage.

    RépondreSupprimer
  5. J'adore Grand Corps Malade, j'ai lu son livre : *Patient", mais n'ai pas vu le film.
    Quant au film dont tu parles, j'attendrai sa diffusion à la télé, on ne va pas au cinéma, trop loin...
    Bravo pour ton texte, tu as super bien bossé.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. J'espère qu'il passera à la télé surtout, ce qui n'a rien d'évident. Quant à GCM, c'est aussi quelqu'un que j'apprécie. Je trouve même que tant qu'il y aura des gens comme lui qui viendront parler, écrire, jouer, chanter différemment du brouhaha de la pensée unique, on pourra garder l'espoir : en l'humain et en sa capacité de faire bouger les lignes car il le faut.

    RépondreSupprimer

La bonne affaire

  Que peut-il donc se passer sur cette toile d’Harold Harvey. Que peuvent donc se dire ces trois femmes qui semblent intéressées par la lett...