ça va barder !

 Sans les O !
Consigne 1 : Une lettre en moins... (Gniark, gniark ! Je me suis bien amusée, pas vous ?...)
Je récidive en vous proposant Sans les O
Est-ce que cela sera plus facile ?...
A voir ! A tenter !
C'est assez tordu, ce truc, euh, assez bizarre !
Consigne 2 : c'est plus amusant de corser la chose, euh, de compliquer, enfin je veux dire d'épicer le dernier devoir travail avant les vacances !... 
Vous écrivez une lettre à votre frère dès votre arrivée en villégiature dans la villa héritée de vos parents. Villa que vous partagez avec lui chaque été, lui en juillet, vous en août... (là, je ne peux pas enlever les o...)



Bien cher frère, je vais venir ici dés le début de la semaine. Il fait beau, il fait chaud et j'ai décidé de t'écrire ces quelques lignes  afin de te dire que j'espère que ce ne sera pas pareil que l'an dernier.
J'aimerai bien ne pas  ranger tes affaires qui trainent au milieu des pièces à vivre. Mais cela est  manifestement te demander la lune car à chacune de mes venues je me décarcasse  et je décrasse cette turne que tu laisses délabrée. Je n'en peux plus de cette saleté et de ce dérangement que tu me crée. Et c'est pire depuis que la Jubine est revenue. Elle ne sait pas tenir un intérieur, cette femme ! Tu vas me dire que ce n'est pas de ta faute si elle passe sa vie à faire ses puzzles, pas même un brin de cuisine. Même la tête de veau, elle ne sait pas la faire cuire ! c'est pas difficile quand même ! il suffit d'un peu d'eau claire , de sel,  de persil, de thym, de laurier, dans une grande marmite, c'est excellent. Vire la dès que tu peux ! en effet, si cela persiste, je ne viendrais plus et il faudra vendre, car   cela ne sert à rien de garder un bien  qui ne me permet pas de vivre tranquillement la quiétude de l'été. Et puis en été, il y a bien des plages de sable fin qui m'accueilleraient si je le désirais, d'ailleurs j'ai déjà réservé les vacances futures.

J'ai fait des gelées avec les fruits du jardin, je les emmènerai, les enfants en mangent l'hiver, même au printemps et en été. Les pêches et les prunes mures à satiété me régalent de leur parfum et c'est divin. Mais je ne t'en ai pas gardé, ni fait de marmelades et de pâtes de fruits, cela suffit ! Vu le mal que je prends, quand je viens, il ne faut pas exagérer !
Tu me laisse la clé en partant et ne me demande pas ce que je ferai de tes affaires, si  tu ne  les ranges pas, je te préviens. La déchèterie n'est fermée qu'en septembre, tu te démerderas.
Ah, aussi : j'ai déjà mélangé les pièces des puzzles de madame, l'an dernier. Je les avais  ramassées par terre évidemment ! Et tu sais ce que j'en  ai fait ? Je les ai rassemblées dans un même paquet. Elle n' aura qu'à les trier si elle veux, ça lui passera le temps, puisqu'elle ne fait rien quand même ! J'ai même décidé de l'avancer en faisant un peu de  ménage et d'essuyer les meubles et le par terre avec un de ses tabliers, qui trainent, aussi, bien sûr. Quant à  ses strings, je vais les entasser dans la cabane des gallinacées ! Elle n'aura qu'à aller les récupérer si ça lui chante, elle qui en a peur ! Ah et puis tu lui diras aussi de ramasser ses bas qui trainent en haut,
dans le grenier !  J'arrive samedi, mais gare si le ménage n'est pas fait. Aller, à plus !

22 commentaires:

  1. ah oui :-) là, on sent bien le ras-le-bol, pas de quartier :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le ras le bol est certain, difficile de passer outre, et la jubine personnage réel et haut en couleur a fini par dégager du plancher !

      Supprimer
  2. Oui ça peut arriver
    Mais à mon avis les sentiments peuvent passer outre et de toutes les manières on ne change pas les habitudes innées par la force :)
    Bonne journée
    Ton texte est très bien écrit ...
    Et j'avoue que pas facile, les o sont absents ...mais le ménage reste à faire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le ménage reste à faire, en effet, il est resté un certain temps.

      Supprimer
  3. et ben ! S'il tient à continuer à profiter de la maison de vacances il a intéret à s'agiter ....parce-que si sa copine est une fainéante elle ne va pas changer du jour au lendemain! La lettre est farouchement explicite ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand c'est à ce point, non, il n'y a plus qu'une solution, changer de copine !

      Supprimer
  4. Hé bé !

    Elle ne serait pas un peu jalouse de la nouvelle qui lui pique son frère ? ;-)
    (je dis ça, j'ai trois soeurs alors, des fois...)

    RépondreSupprimer
  5. Non mais, c'est qui l'chef !? hihi ! tu m'as fait rire mais cette Jubine c'est du n'importe quoi ! :-) Bravo !
    Bisous et belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le fais pas dire ! belle journée à toi aussi, bisous.

      Supprimer
  6. La Jubine devrait avoir peur mais je crois qu'on ne la changera pas. peut-être que le frère se secouera un peu. IL devrait virer la feignante pour une Isabelle !
    Dans les familles il y a souvent "ceux qui font" et "ceux qui ne font rien"...
    Félicitations pour le texte parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ainsi fut fait, la jubine est partie et Isabelle est apparue. Du coup plus de problème d'héritage, ni de ménage.

      Supprimer
  7. Bé oui, l'occasion était trop bonne, d'ailleurs, à la lecture de ce texte, j'en entends rire sous cape depuis chez moi ! Merci Lakévio.

    RépondreSupprimer
  8. Oui, c'était bien envoyé ! au vu des commentaires, je vois que la Jubine est allée trier ses puzzles ailleurs et qu'elle a été remplacée avantageusement.... La païx est donc revenue dans la famille et c'est bien ainsi.

    RépondreSupprimer
  9. Quel texte ! Ça tient la route sur toute la longueur. Qu'ils sont exaspérants ces deux-là !

    RépondreSupprimer
  10. Un texte fluide qui ne sent pas un laborieux travail ! Je sais depuis le début que la Jubine a fait ses malles et qu'elle a dû trier ses puzzles, si toutefois elle a trouvé un pigeon pour l'héberger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que oui, elle a trouvé un pigeon, mais c'était un drôle de geai, parce qu'au final, c'est elle qui s'est faite plumer ! tel est pris...

      Supprimer
  11. Comme quoi, ya une morale !

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...