Pour la route

 Quelle chaleur ! pas un souffle d'air et il parait que demain c'est pire encore. Pas de balade alors, ou plus tard à la fraiche. Ce matin ce n'était pas possible, vu l'emploi du temps. Et hier ma foi n a fait ce qu'on a pas pu faire autrement. Il y avait un vent léger qui soufflait sur les collines, l'eau de la rivière coulait sur les galets et dans la forêt les oiseaux pépiaient et le tilleul embaumait. 

Les bruyères commencent à fleurir. Les paysans font les foins. L'été s'avance doucement et la terre craint pour son avenir. 

Quelques petites images en passant pour vous divertir, car je sens bien que pour vous aussi c'est difficile.










6 commentaires:

  1. Grosse chaleur ici également mais ce matin le ciel est nuageux, orageux... à suivre !
    Merci pour tes photos rafraîchissantes !
    Gros bisous ma Delia

    RépondreSupprimer
  2. J'avais fait un commentaire, hier soir juste avant d'aller me coucher, mais fausse manœuvre, et hop envolé.
    Je disais donc qu'un cours d'eau à l'ombre, c'était bien tentant par cette température !
    Aujourd'hui, lourd, sans soleil, et avec l'orage qui gronde, notre chienne se blottit contre nous depuis 6h ce matin...
    Je t'embrasse ma Délia

    RépondreSupprimer
  3. oh oui, ça donne envie cette jolie petite rivière ! Bon courage pour supporter cette chaleur ! Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Délia
    Ici en Vendée la chaleur est suffocante, 42 degré sur ma terrasse sous la glycine, nous vivons reclus dans le noir avec 27 ou 28 dans la maison..ce matin nous avons fait le marché dès 9h et ce fut notre ultime effort.
    Merci pour ces jolis photos et belle journée

    RépondreSupprimer
  5. C'est encore bien vert dans ton coin, à Paris, heureusement qu'il a plu, les arbres avaient soif.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous pour vos message, depuis nous avons eu pas mal d'orage, mais la chaleur est encore un peu élevée. Je jardine beaucoup, en revanche je me promène moins : double conséquence, pas de photo et un gros mal de dos. Bonne journée à vous. Je m'en vais vous lire.

    RépondreSupprimer

Pourtant elles étaient belles...

 Mercredi, la journée n'était pas bonne. Triste et grise. Même pas pluvieuse. Puis la pluie est venue. Froide, glacée. Nous sommes parti...