Une chanson trop monotonne.

 Je vous rassure, ce n'est pas la mienne. 

La pluie, la grisaille, le froid et l'humidité pénètrent nos journées où nous ne finissons pas de nous enliser.

Les nouvelles du monde, n'en parlons même pas. La tristesse est de mise. 

Depuis lundi soir, nous n'avons plus de télé. Je m'en fou je ne la regarde pas si souvent et cela fait du bien à notre cerveau qui fini par y laisser la peau. Si parfois le soir il y a quelques films ou documentaires dignes d'intérêt et en fin d'aprés midi sur Arte des documentaires  agréables, ils ne l’intéressement pas toujours et on a quand même souvent comme l'impression d'un déjà vu et revu. Mais ça passe le temps. Par contre cela m'évite bien de m'agacer contre tous ces menteurs et charlatans qui prétendent nous informer et nous font déprimer.

J'ai des courses, du ménage et du rangement à faire le reste du temps, mais je trouve assez facilement le bon prétexte pour en différer le moment. Alors ça traine, ça s'empile,  ça décourage et se remet à demain. 

Et puis il y a aussi quelques compensations. Par exemple, ce temps que je n'utilise pas à des corvées, je l'emploi à me divertir, à lire, à marcher quand il ne pleut pas (pas cette semaine, il a plu tout le temps) a des recherches, à des rencontres, à du tricot bref, je ne m'ennuie pas du tout.

Tiens hier par exemple, rencontre avec un ancien voisin de mon mari qu'il n'avait pas vu depuis plus de 50 ans (ça ne nous rajeuni pas !) A l'origine, un problème de parcelle que le père de l'un avait vendu à celui de l'autre et sur lequel il y avait un litige cadastral. L'un fit des recherches, l'autre des démarches, ce qui se solda par le règlement du problème qui n'était autre qu'un problème d'écriture au cadastre et la chose fut régularisée. On s'était dit, quand les temps redeviendront meilleurs, on échangera nos documents et on en profitera pour renouer des liens anciens. C'est ce que nous avons fait hier aprés midi. Non que les temps soient devenus meilleurs, mais surtout parce que nous sentons bien qu'ils vont devenir pires. Cela m'a tout de même privé de ma Ponette  et des quelques heures que nous aurions pu passer ensemble, et ça je le regrette beaucoup. Pardon ma Ponette, quand on nous a proposé de venir boire le café mercredi aprés midi, je ne pensais pas que cela durerait toute l'aprés midi et que nous y serions encore si je n'avais pas insisté pour partir, en frustrant quand même les uns et les autres d'un moment qui méritait sans aucun doute plus que quelques heures. Nous remettrons ça plus tard... si cela nous est permis. Je ne pourrais retenir que cette frustration, mais au contraire, ce fut une trés belle aprés midi, enrichissante, conviviale et qui appelle d'autres moments comme celui ci. 

 Bien sûr quand nous sommes arrivés au soir de la journée, la télé ne marchait toujours pas puisque le relais a subi un attentat et ne sera pas rétabli avant ...  allez savoir quand, peut être jamais et on va nous proposer de choisir un autre moyen que celui là pour revoir la lucarne s'éclairer. Cela ne me manque toujours pas. Mon mari, lui, plus impatient, commence a se morfondre. 

A tel point qu'il a essayé sans succès de rétablir une vieille antenne orientée sur un autre relais pour tenter de capter l'image improbable de son émission préférée. Quand à moi  ayant épuisé tout Budet, il me vint la lumineuse idée de me servir du lecteur de DVD. Nous nous sommes donc délectés toute la soirée avec des films moyens et déjà vus mais qui nous ont occupés (une série Bodin's (on s'est éclatés !)  

Cela ne m'a pas empêché de tricoter et le pull de tata Annie est presque terminé. 

 Ce soir nous verrons bien, ce sera un autre soir. 

Et puis il me reste assez d'activité, d'énergie, de laine et d'imagination... 

Je vous souhaite une bonne journée.





6 commentaires:

  1. Oh quel dommage, vous allez louper l'intervention du 1er ministre et de sas acolytes à 18 h ! ;)
    Tu sais que vous pouvez regarder la télé en direct sur l'ordinateur, au cas où cela durerait trop longtemps, pour que ton mari ne crise pas trop.
    Et puis vous avez bien fait d'aller chez l'ancien voisin, même si je ne pense pas qu'on nous confine de nouveau aujourd'hui, cela ne devrait pas tarder...
    Bonne soirée, je t'embrasse Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fabie, tu sais je n'ai pas perdu grand chose ! et tu as raison le confinement c'est la prochaine étape vers le 20 janvier car il faudra bien justifier de nouvelles mesures et en plus on annonce une journée de mobilisation sociale pour le 4 février, ils ne vont pas laisser faire ça tout de même !

      Supprimer
  2. Bonjour ma Délia,
    oh que je suis contente d'avoir lue cette note ! Elle me fait du bien ! non pas de savoir que tu as un problème de télé, mais que tu as su occuper ton temps autrement, et diablement bien ! je suis bien contente de ces "retrouvailles" avec ces voisins. Cela t'a privée de ta Ponette, certes, mais c'était ponctuel, comme une occasion qui se présentait et que tu as su saisir (et tu as eu raison de la saisir) je suis bien certaine que ta fille l'a parfaitement compris ! je suis heureuse pour toi de ces heures riches que vous avez vécues !
    J'espère qd mm que le problème de télé sera réglé bientôt car cela "distrait" malgré tout
    Je t'embrasse bien fort, bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Ambre, tu as raison ce fut une excellente journée qui en appelle d'autre. Pour la télé ce n'est pas dommage, c'est une opportunité. D'ailleurs cela m'a permis de me refamiliariser avec la technique de mise en route du lecteur de DVD et j'ai encore des cassettes vidéo avec le lecteur qui va bien. Lire écouter de la musique est bien plus reposant ! Bisous ma belle.

    RépondreSupprimer
  4. Si je n'avais plus de télé ça me priverait car je n'ai rien d'autre, pas de lecteur DVD, et maintenant avec les télé qu'ils vendent on ne peut plus brancher le magnétoscope ! (oui je sais, nos enfants ne connaissent même pas le mot lol)
    Bonne soirée Délia Jolie !

    RépondreSupprimer
  5. Finalement, on arrive à s'occuper toute la journée, il m'arrive de passer un DVD lorsque je repasse, une série que je connais par coeur comme Friends.

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....