Remerciements.

 Je voulais remercier ici Ambre et Bibique pour leurs présents. Et je me suis mise en quête de vaches rencontrées aux abords du lac de Gaube. Nous étions en 2004. C'était le temps des vacances. Nous avions bien des années en moins, des jambes pour gravir les marches du sentier  et un souffle neuf  comme à 20 ans.

 

Où nous avions pu admirer une des perles des Pyrénées, ainsi qu'une des plus belles races de vache pâturant sur ses versants. Le lac de Gaube  avec au loin, en perspective le massif du Vignemale était tout indiqué pour nous offrir un pique nique improvisé avant de redescendre  à la rencontre de la belle Gascone Auréolée. 


 Ce n'est plus le cas aujourd'hui, naturellement, et nous devons nous contenter d'ascensions beaucoup plus modestes et de surfaces beaucoup plus planes.  Sans toutefois renoncer à la beauté de quelques paysages où la nature laisse aller librement son inspiration. 

Ainsi je ne me prive pas de quelques satisfactions moins spectaculaires il est vrai mais tout de même fort réjouissantes.

Marcher en bord de rives et admirer les couleurs de l'automne, les reflets du ciel et des nuages, de l'espace végétal et du minéral sur l'onde tranquille






 


et bien entendu de la compagnie de quelques bovins intrigués par le comportement d'une demie vieille s'extasiant à leur approche.


Des rayons de soleil qui peuplent nos journées, je ne retiens que ce qui me plait.

Bonne fin de journée.

4 commentaires:

  1. Bonjour Délia,
    je refais une tentative de commentaire puisque tout à l'heure, ça n'a pas marché !

    Oh bah ça alors, tu m'as bien eue ! car tu connais AUSSI les vaches du lac de Gaube ! les tiennes avaient encore des cornes .... (merci pour toutes tes explications, qui font mal au coeur entre parenthèses...)

    C'est vrai qu'en cette saison, les couleurs de la nature sont sublimes. Comme les photos que tu partages, même si les balades sont moins "spectaculaires" ...

    Merci Délia, merci aussi à Bibique et je vous souhaite à toutes les deux un bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui je connais même les vaches du lac de Gaube ! parfois elles sont croisées (et même trop souvent à mon goût)avec la Blonde d'Aquitaine. La dernière de la série (pas celle du bas) est une authentique (mufle gris auréolé d'où son nom, cornes élancées et recourbées vers l'arrière). Trés bonne laitière pour la qualité de son lait , bonne mère, rustique et résistante, de taille modeste, excellente marcheuse, elle est tout à fait adaptée au relief montagneux. L'élevage extensif permet de préserver leurs cornes qui font toute leur personnalité. Merci encore à vous mesdames. Bon dimanche également. Sans oublier les gros bisous.

      Supprimer
  2. Superbes paysages, marcher offre de belles récompenses.
    Mes cousins ont fait 5 jours de randonnée en Norvège, leurs photos sont vraiment belles.
    Je ne marche pas assez pour profiter de tout ça ;)
    Bon dimanche ma Délia

    RépondreSupprimer
  3. Il est clair qu'en marchant on découvre de belles surprises et qu'on a plus le temps d'en profiter. Nous non plus ne marchons pas assez, notre santé en pâti. J'imagine le plaisir de découvrir la Norvège, il eut été dommage que les photos ne soient pas belles, on ne refait pas un tel périple si souvent ! Bon dimanche à toi ma Fabinette, et gros bisous.

    RépondreSupprimer

Les moutons de la Creuse.

 Bon, alors aujourd'hui, je vais vous parler de quoi ?  De mes dernières aventures ? Non je vais vous conter les moutons de la Creuse. -...