A bon chat bon rat et à bon chien etecera.

 Finalement, je vais le réécrire ce billet sur les chiens ! Peut être vais je vous casser les pieds avec mes histoire de chien et de voisins, autant que ceux de l'Adrienne lui cassent les oreilles. 

Il y en a un autour de chez moi qui jappe sans arrêt. C'est celui de la voisine. Celui ci est bête comme ses pieds pattes. Félicie aussi (on peut bien appeler la voisine Félicie, aussi). D'une famille désagréable au possible, malfaisante et malsaine. Pourtant, elle, ne semble pas l'être autant, je pense que le chien n' est pas un Briard, mais un braillard, en fait j'en suis certaine. C'est un petit volume mais avec une grande gueule. Une mouche vole, il jappe. Un oiseau chante, il jappe. Le vent souffle, il jappe. Je sors de chez moi, il jappe. J'ouvre ma fenêtre, il jappe, je la referme, il jappe. Une voiture arrive, il jappe, elle repart, il re jappe,  bref, il jappe tout le temps. 

Cela devient pénible et je me dis que ce serait l'occasion de déménager, vu qu'en ce moment, tout le monde cherche à acheter une maison au calme et à la campagne.  Bon pour le calme, il est quand même là et le chien n'aboie pas tout le temps. Nous sommes en retrait de la route, le chemin qui mène chez nous n''est même pas carrossable et nos voitures sont souvent obligées de faire un réglage du parallélisme. monsieur le maire a bien d'autre préoccupations que d'entretenir les chemins vicinaux. Il a tellement d'amis à satisfaire et d'électeurs à conquérir. Il vient de transformer notre commune, un poumon de l'agglomération Limougeode en cité dortoir. Bien lui en fasse, je ne votais déjà pas pour lui, je ne suis pas prête de le faire, même complètement folle, je ne le ferais jamais ! Même pour barrer la toute  à .... Je n'aime pas les arrivistes. 

Il y a quelques années des dizaines d'années, il se présentait sur une liste se voulant écolo. Contre le maire socialiste élu depuis des générations. Moi il me convenait bien le maire socialiste, j'avais même été candidate sur sa liste, une liste d'union de la gauche où socialistes et communistes se côtoyaient encore. Je vais être franche, ma sympathie toute relative envers les socialistes, c'est pour les seconds que j'avais candidaté. Bref, je ne fus pas élue. Première à être appelée en cas de défaillance, de déménagement  ou de démission, je ne le fus jamais, malgré que leur dernière élue ait déménagé. Ils ne l'ont jamais remplacée. Mais je n'aime toujours pas les arrivistes. J'ai participé une autre fois à la constitution d'une liste d'opposition à ce maire opportuniste sans plus de succés évidemment. Aujourd'hui revenue de toutes ces promesses, de toutes ces élucubrations, je garde mes convictions et suis prête à en rejouer pour qu'un peu de sincérité et d'honeteté s'invitent au partage. 

Mais cela est bien loin de nos chiens. Je suis sûre d'avoir beaucoup de choses à dire. C('est pourquoi je vous propose de me retrouver pour des confidences plus intimes sur mon autre blog, pour peu qu'il veuille ne pas déblogger .Entrenousoidit 

Je vous parlerai de mes chiens, de mes chiens à moi. En attendant, je leur préfère les chats, surtout celui là. photo prise tout à l'heure.

 Je vous  présente aussi mes quelques fleurs, la glycine qui ne fleurira pas, les tulipes que le vent décorne comme les boeufs, ou plutôt les cocus, car il n'y a bien plus qu'eux qui ont des cornes aujourd'hui. les iris dont la floraison s'annonce   mirifique les monardes et les pivoines qui attendent le soleil pour ouvrir leurs corolles et permettre aux bourdons intrépides de se gaver de pollen.








Et puis, il y a ma nouvelle passion à laquelle je m'adonne sans raison. 

La fouace de l'Aveyron. 

Là j'attends la Ponette pour en déguster un morceau. Elle n'est pas aussi bonne que celle que je trouvais dans le 18ième rue Marcadet angle rue Ramey. Je n'ai pas mis de sucre sur le dessus, car le Patou, grand amateur de ces divines vertus, n'en aurait fait qu'une bouchée mais il est diabétique, alors je suis obligée de raisonner pour lui.

9 commentaires:

  1. je ne connais pas du tout la fouace de l'aveyron mais ça m'a l'air bien sympathique ! ;)
    les chiens qui aboient c'est une vraie plaie !
    Sur le mot de la mairie reçu aujourd'hui, on se plaint des chats errantset on demande aux personnes de ne nourrir que leur propre chat et pas les chats errants. On se plaint aussi des chiens qui aboient sans cesse. J'en ai un dans mon quartier, il aboie en continu quand sa maîtresse est partie ! misère ! Avant il aboyait aussi dès que je passais, maintenant il a l'air de me reconnaître, il suffit que je le regarde et que je lui parle un peu et il se tait ! ouf !

    RépondreSupprimer
  2. J'oubliais, tout est bien en avance chez toi par rapport à chez moi, ma glycine n'apas sorti un bouton ni une feuille, heureusement sinon tout aurait gelé comme chez toi. Et je suis toujours étonnée de l'avancée de tes pivoines, chez moi seul le feuillage est sorti.

    RépondreSupprimer
  3. Remarques, c'est pas plus mal. Tu vois les pivoines vont peut être fleurir mais la glycine, adieu ! Elle était belle pourtant. La nature nous puni mais elle doit se tromper car entre toi et moi, s'il n'y avait que nous, je pense qu'elle aurait bien à y gagner. Si elle non plus ne sait pas le reconnaitre, je pense que nous sommes dans des situations désespérées.

    RépondreSupprimer
  4. Pour, ou plutôt contre les chiens qui aboient sans arrêt, pour un oui ou un non, il existe des petits appareils à ultrasons,je ne sais pas si cela les empêche d'aboyer, mais cela les "gênent". Un ancien collègue de travail, qui faisait beaucoup beaucoup de jogging, en avait toujours un dans sa poche, lorsqu'il traversait les villages. Les chiens se donnaient le mot et aboyaient en cœur, d'autres montraient les dents. C'était, il me semble, assez efficace.
    Il avait trouvé cet article chez une grande marque de magasin de sport ; à fond la forme.

    RépondreSupprimer
  5. C'est quand même malheureux de devoir encore dépenser des sous pour se prémunir d'un méfait dont on n'est pas responsable, par dessus le marché !

    RépondreSupprimer
  6. Nous avons les mêmes tulipes ;)
    Dans ton article "effacé par malchance" tu parlais de ton village qui devenait une cité dortoir, nous avons le même, des hectares de champ transformés en lotissement...dont deux qui nous bouchent la vue...
    J'espère que tes soucis n'ont pas à voir avec la santé ?
    Je t'embrasse fort ma Délia

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Fabie, je viens de semer giroflées, gueules de loup et digitales, sur les tombes de mes chats. Digitales pour Chaussette. Mufflier pour Minette et Jaunet. Giroflées pour Frimousse et Vénus qui dorment côte à côte. Le vent m'a aidé en en emportant à son gré.
    J'aime bien ces fleurs parfumées. Si mes soucis ne sont pas dus à ma santé, il le sont à celle de ma petite soeur, qui est trés préoccupante. Merci de tes pensées, je t'embrasse trés fort. Soignes toi et prends soin de toi et des tiens.

    RépondreSupprimer
  8. Vraiment désagréable ce chien qui jappe pour tout et n'importe quoi !
    Ce chaton roux est adorable.
    J'irai ce soir voir ton autre blog, là je pars chez des amis.
    Gros bisous ma Délia et courage pour tout...

    RépondreSupprimer
  9. Ce chaton roux, c'est Petit lion, le roi de la maison. J'ai réussi à reconstituer le texte que canal qui débloque avait englouti à plusieurs reprises. Merci de ton passage.

    RépondreSupprimer

Question d'hygiène.

Mr Caillebotte n’a pas peint que le pont de l’Europe, la gare Saint Lazare, des « racleurs de parquet » ou les trottoirs parisiens. Non, ...