Premier avril et tradition.

Lundi nous sommes allé en grande banlieue limougeaude. je veux dire chez belle maman à près de 40 km du centre de la capitale limousine. Mon mari pour jardiner et moi bien sûr pour ne pas jardiner. Je me suis donc promis une longue balade sur les chemins environnants. Mais impossible de trouver un point de chute à la fois sympa, pas trop difficile, verdoyant ensoleillé et agréable pour une balade enchantée et pas trop physique. Rien n'ayant réuni les conditions adéquates, j'ai kilométré toute l'après midi au volant. Quelques photos médiocres que je n'afficherai pas, plus tard, je suis rentrée. Et à la question : "Alors as tu fait une belle balade "? La réponse a été : "non" et à la question suivante "Où as tu été ? La réponse fut : aux alentours des bois de par ici ! Clac ! j'avais déjà fait le coup une fois que j'étais allé assez loin,
visiter la ville de Nontron. A la question "Où es tu allé ? J'avais déjà répondu  sans me démonter et avec une spontanéité que je ne me connaissait pas : à la cathédrale ! Mais nous n'étions pas le premier avril !

3 commentaires:

  1. Tu avais sans doute besoin de solitude et pas envie de parler de ta promenade.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai et c'est de plus en plus souvent, tu crois que je vais devenir une mauvaise vieille ?

    RépondreSupprimer
  3. Tu avais été déçue par ta sortie qui ne s'est pas déroulée comme tu le souhaitais. ça arrive, ce n'est pas grave! La prochaine fois ça se passera mieux :-)
    Bisous petite Délia!

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....