Au fil des jours

Le jour ne tient qu'à un fil. Nous ne savons pas quand il se rompt.
De fil en aiguilles tout ne tourne pas toujours trés rond.
C'est ainsi que depuis de nombreux mois j'aspire à vivre d'une autre façon.
J'aurais aimé revenir trés vite dans mon autre maison.
Mais le sort s'acharnant, j'ai dû me tourner vers d'autres horizons.
Si certaines de mes balades avaient un goût de restrictions.
D'autres, moins heureuses,  avaient un air de  punition.
Mais choisissant de ne pas tomber dans la confusion,
J'ai tenté malgré les si et les peut être, de trouver des solutions.
Je vous propose donc de vous montrer sans conditions
Ce que fut cette période sur mes chemins de prédilection.
 Début octobre, juste aprés l'annonce de ma ma maladie, la Ponette revenait de vacance, nous avions choisi un lieu enchanteur pour l'occasion : les landes de Frochets et ses ajoncs, ses bruyères et ses rochers
Puis visite et découverte du jardin japonais de Francis.

Novembre; il a fallu digérer et encaisser le coup en attendant la suite, ce fut la cathédrale d'Arliquet et son gré rouge qui accueillit mon âme contrariée.
 Les semaines d'attente entre visites et examen me firent prendre des airs de Claude Monet autour du château de Montrocher en Charente.


 Début décembre entre inquiétude pour moi et pour mon lionceau malade lui aussi, j'ai admiré les reflets des lumières de la ville avant d'aller lui rendre visite sur son lit d'hôpital. L'opération s'était bien passée, mais il restait des zones d'inquiétude.
 5 décembre : énorme !!
 31 décembre : mémorable l'enterrement de la SNCF.
 janvier : Petit Lion est rentré à la maison, il a repris ses jeux avec son compagnon.
 et puis janvier c'est le mois des naissances, celui ci je l'ai presque vu venir au monde !
 Février, mon traitement est commencé il se passe bien, j'ai assez d'énergie pour les balades, mais le soir tombe vite, Vassivière en Limousin  à la clarté u soir prend un air de mystère et d'aventure.
 C'est le moment que choisit notre Violette pour s'en aller.
 Quelques petites balade pour profiter des jours qui rallongent un peu : Oradour sur Glane et le moulin de Glane.
 Saint Priest sous Aixe et ses belles maisons me font réver d'autres horizons.
 Mars et ses promesses de floraison,
 de bonnes confitures
 et d'aventure, le bord de Vienne avant sa fermeture.
 Puis c'est l'orage, le confinement et les restrictions.
 Me reste le jardin, les prés autour et la maison.


 Un challenge confinement me donne l'occasion de prendre quelques clichés à moins d'un km, et puis la nature qui renait les pousses nouvelles qui l'embellissent.
 Voilà le 11 mai ! nous passons de 1 à 100 km. Toujours trop peu pour aller rendre visite à la famille bien trop loin. Alors on se contente des bords de Vienne. et ses rhododendrons
Puis un peu plus loin, les orchidées sont encore encore en fleurs.

 Et puis déconditionnement total ou presque, la famille a pu venir un peu : découverte de Mortemart et de Montrol Sénard.

 Ses vieux métiers, ses vieux outils.
 Sa vielle école et un problème à régler.

 Montrol Sénard son église, son lavoir et ses façades fleuries.

Que du bonheur à découvrir  partager et des souvenirs à se remémorer.

7 commentaires:

  1. Bonjour Délia,
    un "fil de jour" en rimes, chapeau!
    tes photos sont vraiment jolies, j'aime beaucoup les premières
    Je te souhaite un bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Ambre. J'espère que tu vas bien et te souhaite une bonne journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai l'impression que "je vais" un peu comme toi... Et du coup, pas besoin d'en dire plus. Mille bisous pour tout ce que tu as encore à affronter ♥

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Ambre. Bon alors comment on fait ? On se jette sous le train d'abord ou on attend encore un peu ?

    RépondreSupprimer
  5. Tu écris vraiment bien...
    J'espère que ta santé va de mieux en mieux et que les galères seront bientôt derrière toi...
    Belles photos
    Bon courage et gros bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Allez on va croiser les doigts, tu as une chance, tu fais des promenades et des photos superbes.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Délia, beaucoup de jolies photos pour cette rétrospective où beaucoup d'évènements se côtoient, le bon et le moins bon...
    Je souhaite que le bon puisse prendre le dessus !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer

Non lieu ? Si puisque je vous le montre.

 Cette semaine mouvementée se terminant sur un non lieu, c'est à dire sur un nul part autre qu'à la maison, j'ai tout loisir de ...