Rétrospection macroscopique

Pas de bilan de cette année écoulée.
D'abord parce que je suis incapable, comme ça à main levée d'en faire un qui soit objectif. Juste quelques éléments qui contribuent soit à embellir la vie soit à  nous la gâcher. Il faut dire que nous avons été gâté : le Robot Coop  de la finance internationale s’intronisait roi de l'univers. Par Jupiter nous voilà désormais dirigés, en marche arrière et droit dans le mur, faisant basculer encore plus vite ceux qui se tiennent encore debout sur le bord du fossé. Pour les autres, pour tous ceux qui ont cessé de pleurer, qui n'ont plus de larmes, et qui voient tout en noir, il y a longtemps que ce monde n'est plus que l'antichambre d'un purgatoire, se prenant même à croire que l'enfer a des côtés plus doux.
Il y eut pourtant cet espoir en lequel on croyait,  auquel on  s'accrochait.
 Un monde nouveau pouvait en résulter. C'était beau, c'était bien et c'était bon d'y croire. de se dire qu'il n'était pas trop tard et que tout pouvait encore changer. Ce monde qu' un quelconque capitaine de pédalo avait fini de faire chavirer allait définitivement basculer, et nous, enfin pouvoir respirer.
 Puis ce fut ce coup de Trafalgar comme mauvais coup du père François. Et voilà que des mains que nous avons sanctifiées nous plantaient là avec un couteau dans le dos. Fini l'espoir.
Tout a fini de basculer dans les bas fonds du laminoir.
Mais ne pleurez pas les gens, ce qui vous attend est bien pire encore. Les dés sont jetés.
Rebellez vous les gens, il n'est jamais trop tard, c'est seulement plus compliqué.
 Je veux moi y croire, je suis une incorrigible utopiste chargée d'espoir et j'ai foi en l'humain.
Ne dit on pas que c'est quand la nuit est la plus noire que l'aube se lève enfin ?

4 commentaires:

  1. Cela fait bien longtemps que je ne mets plus mon espoir dans les hommes politiques. Retroussons nos manches et agissons, c'est tout ce qu'on peut faire contre ces rois de la finance, contre ces empêcheurs de tourner rond, contre ces êtres qui n'ont plus rien d'humain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant faire de la politique est une affaire importante et j'ose le dire, noble et indispensable. Au vrai sens du terme cela signifie se soucier de la vie commune, y participer selon wikipédia (qui n'est pas l’apanage du savoir non plus)c'est je cite :"La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d'autres ensembles. La politique est donc principalement ce qui a trait au collectif, à une somme d'individualités et/ou de multiplicités. C'est dans cette optique que les études politiques ou la science politique s'élargissent à tous les domaines d'une société (économie, droit, sociologie, etc.)" ce qui n'a rien à voir bien entendu avec les hommes politiques qui eux font des affaires - leurs affaires - sur notre dos. Et tu as tout à fait raison de dire "retroussons nos manches et agissons" notre salut viendra obligatoirement de là, alors je crois qu'il nous reste beaucoup beaucoup beaucoup de travail à faire pour convaincre assez de monde de nous accompagner dans cette démarche. Une chose est certaine, c'est que nous on ne peut plus faire grand chose d'autre, sinon, ce serait déjà fait et depuis longtemps. Mais gardons espoir, cela nous permet de garder encore du courage !

      Supprimer
  2. Je crois que c'est plutôt : ce n'est pas parce que la nuit est noire que le soleil ne peut briller! Ou quelque chose comme cela.
    Quant aux "politiques"? Ah non! C'est une des règles que j’essaie de suivre: je ne parle pas de politique, mais je suis d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les politiques ainsi qualifiés effectivement ont réussi à dégouter pas mal de gens ! et n'ont rien à voir avec faire de la politique, car si j'en crois la vraie définition du mot politique, on ne peut pas dire qu'à part de "leurs affaires", ils s'occupent de grand chose. Nous avons donc tout un espace à occuper pour nous occuper des notres, mais la solution n'appartient à personne de manière individuelle.
      Pour en revenir à la petite phrase, il en existe plein du même style, j'y vois, moi, un message d'espoir. Quelqu'un a dit aussi "que l'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil". Mais je ne suis pas assez haut placée pour me rendre compte de l'intensité de la noirceur !

      Supprimer

Les chiens moins 4

Nous sommes donc aujourd'hui à 4 jours d'une imminente catastrophe, d'un génocide, d'une hérésie : garder 2 chiens quand on ...