La femme invisible

 A qui me fait penser cette blondasse ? A personne en particulier. Elle n'est pas inspirante. Ni sympathique, ni même antipathique. D'elle n'émane rien.


Pourtant si je ne regarde que sa coiffure, je vois autre chose. Sur le sommet du crâne sont dessinés des épis de blé qui se dispersent en gerbes tissant une bannière au dessus de la tête pour se répandre sur les sillons bien creusés  par une charrue 18 socles  tirée par un tracteur sur les champs de la Beauce, ou bien par un percheron tractant une antique araire sur la morne plaine de Limagne.

 

La deuxième partie de la coiffure, tombant en pendants d'oreilles  n'est pas sans similitudes avec de belles miches dorées sur la devanture de la boulangère, mais  il  faudrait  beaucoup d'imagination pour entendre chanter les grillons au creux de la cheminée.

Le visage anguleux, le teint blême et le long cou descendant vers un col claudine plus qu' austère,   d'une couleur délavée par une mauvaise lessive ne suscitant pas, quand à lui, plus que ça, la pensée érotique, je ne sais pas si on peut voir sous les traits de cette charmante créature, l'image d'une pulpeuse blonde à croquer. 

21 commentaires:

  1. Bon après Matisse qui avait bien "arrangé" Lydia, toi tu achèves son portrait à la mode agricole ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle n'avait pas besoin de ça ! la pôvre !

      Supprimer
  2. Vision paysanne de Lydia.
    La pauvre, tu l'arranges drôlement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on va dire que je fini le travail.

      Supprimer
    2. ah, ah, ah !
      Après avoir commenté je lis les autres commentaires et je me marre encore à tes réponses !!!!

      Supprimer
  3. très très drôle, merci pour ce rire :-)

    RépondreSupprimer
  4. Elle était pourtant belle, Matisse ne lui a pas fait de cadeau en la peignant si froide, si austère.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'aime pas ce tableau. Il en a fait de bien plus beaux.

    RépondreSupprimer
  6. Rhaaa !
    Les crises de jalousie, c'est quelque chose quand même ! !

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que la jalousie a tendance à déformer passablement la vue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais pourquoi t'es jalouse ? tu n'es même pas blonde lol ! :-)

      Supprimer
    2. C'est Alainx qui prétend avoir descellé de la jalousie ici, c'est parce qu'il ne me connait pas. Franchement à part un esprit tordu, qui pourrait être jaloux de cette tâche ?

      Supprimer
  8. Un morceau d'anthologie ce texte ! La pauvre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle avait belle à croquer cela aurait pu être un morceau d’anthropophagie, oui.

      Supprimer
  9. Ah ah ah ah ah !!!! J'adore ton texte, une pépite ! que tu es drôle !!!
    dis donc, tu tiens une forme éblouissante en ce moment ! :-)

    PS tu n'aimes pas les blondes, ou bien ? ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Si si, j'aime les blondes, mais pas toutes. C'est pareil pour les brunes et les rousses.

    RépondreSupprimer
  11. Quelle imagination !! Très drôle. C'est vrai qu'elle n'est pas terrible !

    RépondreSupprimer
  12. Non, elle n'est pas terrible, elle est carrément moche !

    RépondreSupprimer
  13. ah§ Comme moi, elle ne te plaît pas ! Très amusant ton texte!

    RépondreSupprimer
  14. Bien d'accord avec toi ! La Gabrielle de Renoir, c'est autre chose non ?

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...