Déconcertant !

Encore ! du bleu, toujours du bleu ! On ne peut porter que du bleu dans cette école ! Madame ne veut que du bleu ! Franchement ce costume ne me va pas du tout. Je préfère le blanc. Le blanc de la fleur de l'age. Le blanc de la pureté (comme prétendu par nos experts). Notez que le jaune est à la mode, ou le rouge en son temps, cependant, ceux là sont pour le bleu. Bleu foncé de préférence. Sombre comme nos jours présents. Comme le mal rongeant nos bas fonds. Seulement me concernant,  je veux du blanc ! comme le jour, comme la lueur des astres, du blanc comme cette rose entre mes paumes ! Pas du blanc neutre et sans éclat, non du blanc pour recommencer sur de nouvelles bases, comme on le chante dans les rues en ce moment. Du blanc, du jaune, du rouge. Ce sont les nouvelles couleurs de notre drapeau  : jaune blanc rouge ! Oh on va encore me blaguer avec ça : le blanc c'est la couleur de l'argent, le blanc c'est la couleur des possédants. Pas du tout je vous réponds ! le blanc c'est la couleur des soldes, c'est neutre le blanc, on l’accommode et l'accompagne comme on le sent ! Avec un bon repas, sur un fromage, une sauce, un poulet, des pâtes à la carbonara, ou alors à l'appéro ou au dessert avec  de bons gâteaux. Engoncée sur ce sofa, à attendre d'être reçue par le major, je songe à tout cela : un bon repas. Le major est sévère, je pense que je regrette déjà d'être venue demander cette entrevue pour me permettre de chanter à la chorale de l'école. Pourtant, c'est une chance pour être une future star de la chanson comme je veux l'être à la rentrée. Je ne peux pas compter sur mes parents, pour ça,  cela les déconcerte de penser que leur enfant a du talent. C'est en robe blanche que vous m’acclamerez sur les planches quand mon tour d'être une vedette sera venu. J'offre cette rose au major pour être sûre d'être épaulée en ce sens ? Qu'en pensez vous ? 

19 commentaires:

  1. Et encore du blanc, tu m'as fait saliver avec ton poulet dès le matin.

    RépondreSupprimer
  2. J'espère qu'il sera attendri par la jolie rose...
    Un jour, on pose l'uniforme ( j'ai porté dans mon école !) Et on peut mettre la robe blanche ou... le jean !
    Merci, Délia. C'est fort sympathique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'uniforme à sévit assez longtemps dans certaines institutions. Quand je pense qu'aujourd'hui des voix s'élèvent pour qu'il soit rétabli !

      Supprimer
  3. Jolie variation sur "Je m'voyais déjà en haut de l'affiche" ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas pourquoi j'ai choisi ce créneau ? Il n'a pas de sens !

      Supprimer
  4. J'en pense que ton texte est génial. Bravo Délia!
    Gros bisous et belle journée à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ! j'ai improvisé sans conviction. Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  5. Très beau clin d’œil à ce qu'il se passe en ce moment partout en France où le jaune à remplacé le bleu de la révolution française. Des gros bisous mamounette. Ponette

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Ponette, je crois que le jaune est entrain de se tailler une part de lion ! si je devais aujourd'hui lui donner une place sur le drapeau, ce serait celle du blanc ! Bisous, belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
  7. Tant de mes amies détestent le bleu marine pour avoir été contraintes d'en porter dans leurs années de pension où cette couleur était obligatoire !
    J'ai échappé, non à la pension, mais au port de l'uniforme, les temps de l'Occupation ne permettaient plus des obligations de ce type...

    RépondreSupprimer
  8. La pension est déjà assez traumatisante comme ça, avec un uniforme en plus ! Par contre comme l'habit ne fait pas le moine, les mentalités elles sont restées bien après l'uniforme. Du moins dans le laïc que j'ai connu dans les années soixante.

    RépondreSupprimer
  9. entre les paumes, mais bien sûr! j'ai cherché un autre mot pour main (un i) ou doigt (un i aussi), bien joué!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai failli contourner par sur les genoux ! oups !

    RépondreSupprimer
  11. Belle et originale approche ! tenir la consigne sur un texte de cette longueur, moi je dis bravo !

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi, je suis épatée par la longueur la qualité, l'éloge du blanc et le clin d'oeil à l'actualité. Bravo !

    RépondreSupprimer
  13. Bon ben merci les filles, c'est gentil c que vous me dites toutes les deux ! Mais je ne le mérite pas.

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....