Réalité d'une promeneuse désabusée

Je rêvais de ça, pour ce 11 novembre 2020,  Rien que des choses possibles et pas difficiles à réaliser.

 


































 j'ai trouvé ça.

 C'est peu mais c'est déjà un peu.

 





A moins d'un km de l'endroit où j'avais le droit d'aller et en pas plus d'une heure.  Voilà à quoi mon champ se réduit. Même pas une vache ! pas un chat, rien ni personne. Pourvu que je ne m'auto contamine pas ! oups !



16 commentaires:

  1. Tu as le droit de tracer un cercle d'un klm, tu peux donc varier tes promenades.

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons beau être à la "campagne", nous sommes dans un village où les lotissements ont poussé comme des champignons, le kilomètre de rayon ne nous offre pas beaucoup de possibilités, surtout que que le village est traversé par une route où pas mal de véhicules circulent, donc de part et d'autre du village, il est très dangereux de se promener à pied...
    Comme on n'a pas le droit de prendre une voiture pour aller dans des coins moins dangereux, c'est compliqué !
    Alors, on se contente de notre jardin.
    Et honnêtement, je ne pense pas que nous risquerions quelque chose en élargissant ce périmètre...
    Bisous Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi. Cherchons ensemble l'erreur.

      Supprimer
  3. J'ai la chance d'avoir différentes balades à effectuer autour de chez moi. Mon appareil photo m'accompagne toujours. Si je compare ma situation avec ceux qui habitent en ville je suis une privilégiée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que nous sommes privilégiés, dans nos campagnes, et toi tu as en plus l'avantage d'être dans une région magnifique dont on ne se lasse pas.

      Supprimer
  4. Moi, comme tu as pu le lire sur mon blog, j'ai transgressé la loi ! Hoooo ! Mauvaise fille, j'ai fait une balade de presque deux heures en changeant l'heure sur l'attestation, j'ai acheté un stylo friction qui s'efface et je suis allée à plus d'un km de chez moi en entrant dans le bois par une voie sans issue, ni vue ni connue, je ne pense pas tout de même que les gendarmes s'amusent à aller en sous bois ? Faut juste éviter les allées et les chemins.

    RépondreSupprimer
  5. Tu as bien eu raison. Je pense aussi que ce n'est pas au milieu des bois qu'on trouve le plus de risques (en tous genre). Et si on faisait confiance à l'intelligence plutôt qu'à la répression, personne ne s'en porterait plus mal. Mais je pense qu'on nous prend pour des cons et qu'on veut nous rendre fous. Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
  6. Il n'y avait personne mais tu étais entourée par la nature et c'est pas rien. J'espère que tu n'avais pas mis ton masque !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de danger pour le masque non plus. Dans ma zone de campagne, il ne sert qu'à empêcher de respirer. Ce que je regrette c'est de ne pas voir mes copines les vaches !

      Supprimer
  7. Au-dessus de chez moi, la campagne et quelques lotissements et... masque obligatoire ! je me suis fait invectiver par un mec qui trouvait stupide que je porte le masque... mais voilà, les gendarmes vont et viennent, pas envie de choper une prune ! Mais c'est vrai que c'est stupide en pleine campagne où l'on se croise de loin en loin !
    Bisous ma Délia, et courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien connu, le masque ne protège que des contraventions !
      Donc j'imagine que le rayon d'un km est bien amputé chez toi aussi !
      Belle journée quand même et des gros bisous. J'ai pensé à toi hier en regardant échappée belle.

      Supprimer
  8. Tu n'as trouvé que ça mais c'est déjà pas mal.
    Il y en a qui n'ont trouvé que les murs habituels des barres de leur cité.
    (quand tu vois ces trucs, tu te demandes comment on a pu faire vivre des gens là dedans et moi je me demande comment il se fait qu'ils ne se tirent pas tous dessus à la mitrailleuse tant c'est triste et sans avenir

    RépondreSupprimer
  9. Comment on a pu ? Mais comment on peut nous faire vivre ce qu'on nous impose en ce moment ? Quant au fait de ne pas se tirer dessus, c'est surement parce que les gens qui vivent là bas ont bien plus de raison et d'intelligence que ce qu'on veut nous faire croire !

    RépondreSupprimer
  10. C'est quand même une très belle série que tu as fait là.
    Qui donne envie de sortir tout de suite et de se balader aussi.
    Sauf que c'est pas partout pareil.
    Alors profite et savoure ce que tu as.
    Et merci de le partager. :)

    RépondreSupprimer
  11. J'entends encore mon père et quelques autres dire "le temps et le gouvernement sont deux malheur pour le paysan. Et bien je le confirme et pas que pour le paysan. Nous avons vécu tout le printemps enfermé ou presque avec un temps magnifique, suivi d'un mois de juin pourri et d'un été trop chaud puis un mois de septembre pourri à son tour avec un mois d'octobre du même cru, et nous revoilà assigné à résidence et il fait un temps superbe. Alors la théorie du complot serait elle là ?

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....