Sur les pas de la mandragore (suite)

Quelques vue de Bussière Boffy et de ses environs








 

 quelques uns de ses habitants
Ho Galinette !

 Mais qu'ont elles à courrir ainsi ? Ont elles aperçu la mandragore ?






Lafayette et Napoléon
l' immigré du village ( Bernard ?)
le lavoir des Boucheries (c'est le nom d' un village)
les ruines du moulin de Lo Pérides
une pierre à moudre de l'ancien moulin de Lo Pérides
quelques traces de civilisation
un vieux pressoir jeté au rebus
Lo Pérides ou l'Eaupéride est le lieu où la mandragore s'est noyée dans l'étang, cet étang est à cheval sur deux départements la haute Vienne et la Charente, le berceau de la mandragore est situé sur la crête de la lande de Frochet où des mégalithes impressionnantes constituent l'essentiel du paysage où la bruyère voisine abondamment avec l'ajonc.





 
Quelques vues du bourg finissent de nous convaincre de la beauté absolue de ces monts de blond, qui nous réservent bien d'autres richesses.





 La mandragore ne s'y trompa pas en choisissant ces lieux pour berceau.
Ces lieux ravagés par le maudit et cruel prince noir lors de la guerre de cent ans.

2 commentaires:

  1. Ma grand'mère maternelle, qui était une Berrichonne pur sucre délayé dans de la Sologne et du coin de Bourges par je ne sais qui, nous racontait des histoires épouvantables de "meneu de leu", de mauvais sort et de sorciers histoire de nous faire tenir tranquilles et nous apprendre à ne pas suivre n'importe qui dans les bois (la forêt de Montargis).
    Ça n'a jamais marché avec moi qui ai toujours été raisonneur et ergoteur (ce qui m'a valu des problèmes à propos de religion chez les Frères).
    Mais c'était de sacrées légendes, qu'elles nous racontait là...

    RépondreSupprimer
  2. Même si on savait bien que c'était des histoires, quand on est enfant on est vite impressionné. Je ne me souviens pas pour ma part si j'y croyais ou non et jusqu'à quel age, mais c'est tout un patrimoine ancestral qu'il est dommage de ne pas préserver.

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....