Les chiens sont là !

Depuis maintenant 3 jours sans leur maîtres. Il n'y a pas pour l'heure de catastrophe ni de mort pas plus dans le camp des chiens que dans celui des chats. Les grosses chaleurs nous obligent à garder le frais le plus possible. Tout est clos, les chats dehors cherchent un endroit ombragé pour dormir le jour et chassent la nuit. Parfois. Au frais matin, ils sont là à quémander leur affriolante pâtée, puis s'en retournent vaquer à leurs félines occupations. Quand ils rencontrent un chien, ils grimacent, hérissent leurs poils et soufflent comme des panthères tigrées, puis courageusement se sauvent à quatre pattes à la vitesse de la marrée sur la baie du Mont Saint Michel.
Les chiens supportent difficilement la chaleur, ils sont amorphes et triste pour Violette qui semble vraiment déprimer. Arthur, lui vit sont séjour ici, comme s'il était en vacances et semble content de son sort. Les premiers jours, alors que ses maîtres étaient là, il aboyait  sans cesse. Au point que j'ai failli alerter MJ pour qu'elle vienne me réconforter. Le premier jour sans ses maîtres, il s'est montré pénible et ne comprenait pas qu'on l'avait laissé là. Mais maintenant, il a pris ses marques, ne chasse plus les chats et m'écoute même quand je lui donne un ordre. Violette, elle, n'écoute pas mes ordres. Elle n'a qu'un maître. Pas deux. Finalement la situation tend à se normaliser et fort heureusement est parfaitement gérable. D'ici que les maîtres reviennent, ils seront habitués à nous et à leur nouvel environnement. Ils devront se réadapter à leurs anciens  rythmes de vie. Tout semble bien s'enchainer du moment qu'il y a une présence prés d'eux. Nous verrons bien ce qu'il adviendra lorsque nous devrons nous absenter. Nous avons prévu une ou deux sorties en famille, ils risquent de ne pas apprécier.

Les enfants sont en vacances, nous aimerions bien en profiter un peu. Il y a des visites de sites que nous avions prévu ensemble.
Sinon nous sommes à une quinzaine de jour du grand bouleversement de ma vie. Voilà près de 33 ans que je suis maman. Retrouver une maison vide d'enfant  me fait de la peine. Non pas que je pense que les enfants soient faits pour vivre avec les parents. Je pense  qu'il est normal qu'ils vivent leur vie, d'adulte qui plus est. Mais qui a envie d'une vie sans soleil ? La Ponette partie, ce sera pour moi le chemin de croix qui mène à la vieillesse. Alors j'ai pas envie. J'ai besoin de rires, de chansons, de sa gaité, de son dynamisme et même de ses coups de gueule, comme quand elle me reproche de lessiver la cuisine à 10 h du soir sous prétexte qu'elle va devoir remette les chaises en place le lendemain matin si elle veut déjeuner. Ben oui ! Du coup je les ai laissé retournées  !
 Et puis la fin du mois d'aout, c'est l'hiver qui arrive, même si les automnes sont ensoleillés, les jours sont plus courts. Surtout que cette année, de sacrés coups de j'arnaque se préparent encore contre nous, pauvres humains ! La rentrée sera chaude, enfin j'espère. Nous n'allons tout de même pas laisser torpiller nos droits et nos acquis sans rien faire ni dire !

5 commentaires:

  1. Bonjour Délia, enfin re...
    Ouh lala il ne faut pas être triste comme ça à cause du départ de la Ponette! "Un chemin de croix qui mène à la vieillesse" ouh lala mais qu'est-ce que tu racontes? C'est sûr qu'au début il y a une sensation de vide, de gros chagrin, en tout cas ainsi l'ai-je vécu. Et encore, moi quand mon fils est parti, j'avais déjà trois petits-fils toujours fourré à la maison donc c'était différent de toi... Mais bref...
    d'abord, ce que je vais me permettre de te dire, c'est que ce qu'on anticipe (le départ de ta fille) est toujours pire que la réalité.
    Il y aura un moment de tristesse, sans doute, un grand vide dans la maison... C'est normal! comme tu dis, 33 ans ce n'est pas rien, mais pour autant tu seras maman toute ta vie! même si tes enfants ne sont plus sous le même toit!
    Tu vas apprendre à vivre "sans eux", et plus précisément, "pour toi", chose que visiblement tu n'as jamais fait.
    Tu feras les boutiques (si tu aimes), tu t'offriras un joli vêtement. Tu iras chez le coiffeur. Tu te promèneras, tu visiteras des choses... toute seule? Et alors? Tu n'es pas bien en compagnie de toi-même?
    Moi, je m'étais fait un planning de sorties, je suis même allée plusieurs fois au ciné toute seule! Il n'y a que le 1er pas qui compte!
    L'oiseau quitte son nid, c'est dans l'ordre des choses. Je sais que tu es heureuse pour elle, comme je l'ai été pour mon fils, mon petit dernier, même si j'avais le coeur brisé, que j'ai pleuré pendant des mois et suis quasiment tombée en dépression (véridique!) et maintenant je te jure que cela me contrarierait de devoir revivre avec l'un de mes enfants ! outre que ça voudrait dire qu'il y a eu un problème!!!
    Allez, hop hop, haut les coeurs. Tu me commences tout de suite la liste de toutes les belles choses que tu vas faire! "pour toi la vie va commencer! ♪♫♪♫♪♫" :-)
    Mille bisous, Délia

    RépondreSupprimer
  2. Petite déprime de fin d'été... Délia ne te laisse pas envahir par la tristesse et comme le dit Ambre Neige tu vas apprendre à vivre pour toi et je suis sûre que tu y arriveras :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu hier et je ne savais pas quoi t'écrire...
    Aujourd'hui, je te dirais que tu as eu de la chance que ta fille reste jusqu'à cet âge là, moi, je suis partie de chez mes parents j'avais 20 ans. ma fille qui a 21 ans n'est déjà plus beaucoup à la maison. Alors, il ne faut pas avoir de regrets mais avoir conscience de la chance qu'on a eu. Comme Ambre je te dirais que tu vas t'y faire et certainement oui plus t'occuper de toi et de tes envies personnelles.
    Et, tu as vu tu appréhendais la venue des chiens et finalement ça se passe plutôt bien alors pour le départ de ta fille c'est un peu la même chose on a toujours peur de la nouveauté on aime pas que les choses soient bousculées et puis après on s'y fait ! Nul doute que tu t'y feras ! Très bonne journée !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Tu vas t'habituer très vite et puis viendra le jour des petits enfants, c'est un chouette moment, profite, tu la verras ta fille pour le plaisir.

    RépondreSupprimer
  5. Hello ma Délia, je vois que les chats et les chiens arrivent quand même à cohabiter ensemble finalement, même si chacun a dû reprendre des marques...
    Cela doit mettre du mouvement dans cette maison plein d'amour :)

    Pour le départ de ta chère fille, je comprends que cela fait un coup, et c'est tout à fait normal. Comme tu dis, ça vient aussi rappeler que les enfants grandissent, et que petit à petit tu prends de l'âge...
    Mais je rejoins Heure Bleue, viendra le temps où des petits enfants vont venir remettre des rires d'innocence dans ta maison, et comme tu seras gaga :-)

    Je ne sais pas si elle va partir loin, mais si déjà Romain revient régulièrement, alors Manon ne sera pas non plus très loin.

    En attendant que ce jour arrive, profite encore de sa présence au quotidien !

    T'embrasse !

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...