Question d'hygiène.

Mr Caillebotte n’a pas peint que le pont de l’Europe, la gare Saint Lazare, des « racleurs de parquet » ou les trottoirs parisiens.
Non, il a peint aussi de la verdure.
Et pas que celle de sa propriété d’Yerres.
Je vous soumets cette toile qui me prouve que là où je me suis promené il y a peu était beaucoup plus touffu il y a 150 ans qu’aujourd’hui.
Les bancs n’ont cependant pas changé.
Que vous dit cette toile ?
Un souvenir de parc bien loin de celui-ci apparaît dans ma cervelle noyée dans son habituel « cafouillon » matinal..

 Verdure
 

 Je ne connais pas ce parc, à moi, il ne me dit rien. Aussi je parlerai de ce que je connais.

Quand nous étions Parisiens, nous connaissions les parcs populaires comme celui de La Courneuve, et pour cause ! Nous connaissions celui de Vincennes, des Buttes Chaumond, mais ceux des beaux quartiers que néni. 

Dans ma province lointaine, il y en a de trés jolis, où les citadins aiment flaner et profiter d'un peu de verdure. Les pelouses sont souvent plus des lieux d'aisance  pour toutous mal élevés que des théâtres de verdure et les bambins venus jouer dans les bacs à sable prennent de gros risques infectieux, mais cela n'inquiète ni les forces de l'ordre, ni les autorités sanitaires. Alors nos petites têtes blondes s'immunisent contre un certains nombre de maladies. Aprés tout, je suis bien moi même née sur un tas de fumier à une époque où les normes européennes n'interdisaient pas la consomation de fromage au lait cru et où notre bulle n'était pas encore trés bien aseptisée.Voilà pourquoi je préfère la campagne aux charmes romantiques des parcs et jardins municipaux. 

 

 

20 commentaires:

  1. Et oui on allait chercher les œufs dans les nids au milieu de l'étable où étaient les vaches.
    Maintenant pour garder le label bio, il ne faut pas que le contrôleur trouve un quelconque animal dans le parc des poules de mon fils...
    On est dans l'excès!
    Gros bisous Délia

    RépondreSupprimer
  2. Lorsque tu es parisienne, née à Paris, de parents parisiens, tu te contentes des jardins parisiens. Mon arrière grand'mère avait une maison à la campagne, j'y suis allée très beau, elle détestait la campagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux aussi aller à la campagne, ce n'est ni interdit ni incompatible, que je saches !

      Supprimer
  3. Je fais partie de la première génération de ma famille qui n'est pas née à la ferme, mais je cnnais bien la vie des paysans dont je descends. Dans ma jeunesse, on ne s'embarrassait pas de normes contraignantes et tout le monde était content !

    RépondreSupprimer
  4. Je te rassure, ce que les biologistes appellent "la vaccination du caniveau", celle qui nous a dotés, nous des générations précédentes, d'un système immunitaire efficace, n'a pas disparu.
    Et le parc Monceau, parc de bourges, n'est pas mieux préservé des mal-élevés que celui de La Courneuve.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne pensais pas à La Courneuve en pensant aux mal élevés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En revanche, moi j'ai pensé aux "mal-élevés" du parc Monceau...
      Aucun des parcs, où qu'ils soient n'est préservé des mal élevés.
      Ce n'est pas une question de fortune, c'est une question d'éducation.
      Il fut un temps où tout le monde était élevé avec des devoirs.
      Ces temps ci, les devoirs sont pour les uns et les droits pour les autres...

      Supprimer
  6. Enfant, j'ai beaucoup joué dans les bacs à sable...j'adorais ça...et à l'époque, personne ne nous faisait aucune recommandation "sanitaire"...

    Mais je vois arriver le moment où il faudra y aller ...avec un masque et des gants... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens avoir fait une remontrance à un maitre de chien qui était venu crotter dans le bac à sable où jouaient les enfants, dont le mien. Il m'avait répondu que si je n'étais pas contente je n'avais qu'à aller ailleurs !

      Supprimer
  7. c'est vrai qu'il n'y a pas de comparaison entre les grands espaces de "vraie" nature et les parcs, même si en ce moment je me contente de peu, et tout arbre, tout pépiement me rendent heureuse ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Comme beaucoup de monde en ce moment !

    RépondreSupprimer
  9. L'autre fois, à Paris dans les quartiers chics, j'ai vainement recherché les parcs à huîtres, mais il n'y avait que des parcs à bourges et ça sentait le pingouin.

    Ah ! Les bacs à sable des squares de ma province bien-aimée. On faisait des pâtés de sable mélangé à des crottes de chiens et de chats. Je me souviens d'une petite copine de 6/7 ans qui trouvaient que ça sentait bon… moi je trouvais que ce mélange avait l'avantage d'être suffisamment gras pour que le pâté tienne bien droit.

    RépondreSupprimer
  10. difficile de comparer un endroit protégé comme un parc avec un endroit à la campagne plutôt sauvage .... quand les promeneurs le respectent ....ce qui n'est pas toujours le cas et ça gâche souvent le plaisir parfois!

    RépondreSupprimer
  11. La forêt c'est le top! Mais un parc c'est mieux que rien. Il y en a des magnifiques dans les grandes villes: Lyon, Bordeaux, Nantes.....Mais rien ne vaut la campagne et la forêt.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Délia
    pas inspirée par le devoir du lundi ?
    J'espère que tout va bien !
    Je t'embrasse ♥

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Délia
    mon comm d'hier n'est pas passé ...
    Toujours silencieuse ? j'espère que tout va bien ..
    tu es peut être partie t'aérer et tu as bien raison !
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  14. J'espère que ton silence n'est dû qu'à une balade d'agrément !
    Gros bisous Délia

    RépondreSupprimer
  15. Coucou ma Délia, gros bisous, j'espère que tu vas bien.

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...