Le docteur s'appelait Romain.

Ce matin j'avais donc rendez vous avec la science pour connaitre enfin le sort qui serait le mien. Après avoir patienté au moins 3/4 d'heure aux tickets de consultation, une bonne demie heure après l'heure de mon rendez vous j'ai été reçue par un médecin interne qui m'a expliqué le pourquoi de l'affolement qui a suivi mon échographie du rein. Sa lecture  ayant nécessité des examens plus approfondis. On eut pu me dire tout ça lors de l'échographie, je n'aurais pas psychoté durant tout ce temps. Mais il n'en fut rien. Si bien que lorsque le docteur qui s'appelle Romain m'a gentiment expliqué en détail, j'étais si contente que je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire que je savais qu'il me porterait bonheur. Ah bon me dit-il, à cause de mon prénom ? Oui, lui dis je, c'est un très beau prénom et qui plus est, le plus beau des prénoms. (Avec Manon, cela va sans dire !).

7 commentaires:

  1. j'en déduit donc, que tu aurais deux enfants, qui se prénommeraient Romain et Manon ? Pour le reste, j’espère qu'il n'y a rien de grave.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Xoulec, non, rien de grave. Tu es très perspicace ! contente de te retrouver ici, j'espère que de ton côté, tout va bien aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Rien de grave, ça c'est super! Si Simon avait été une fille cela aurait été Marion.

    RépondreSupprimer
  4. C'est joli aussi Marion, mais je préfère Simon. Pour le jaune, je crois qu'il va passer sans éclat et se faner d'un coup. Et toujours un temps trés bas avec des ondées du froid, chez nous on dit que la semaine sainte on a toujours un mauvais temps, vu le temps des autres semaines, ça craint !

    RépondreSupprimer
  5. Tant mieux si Romain t'a porté chance !!!! OUF !

    RépondreSupprimer
  6. Romain me porte tout le temps chance !

    RépondreSupprimer
  7. Une très bonne nouvelle alors ! Dommage que les médecins n'aient pas pu te rassurer plus tôt !

    RépondreSupprimer

Qu'importe !

Depuis le départ de la douce Ponette, j'en ai remué des choses ! des drôles, des tristes, des belles et des moins belles. Des pages qui...