Du jaune.

Sur une idée d'Anne, ma contribution au mot en couleur  du mois (réveil jaune)
Chaque jour au réveil, je scrute le ciel pour voir si la lumière jaune du soleil va enfin éclairer mes journées. Chaque soir je me rendors avec la frustration de n'avoir observé que du gris.
Pourtant timides les fleurs de pissenlit sont sorties. Mais les jonquilles peinent à ouvrir leur corolles.

Dire qu' il y a deux ans, j'ai photographié une de ces fleurs bien épanouie un 6 janvier !






Le forsythia d'habitude si prolixe peine à éclater sa parure
Et moi il me tarde que vraiment la nature se réveille car j'ai envie de parfums, de couleurs  et partir en balade écouter les oiseaux qui murmurent les beaux jours d'un  printemps renaissant.














Et comme je m'y était engagée, j'ai même trouvé une vache blonde (on ne dit pas jaune pour une vache)


3 commentaires:

  1. Comment ça on ne dit pas jaune pour une vache?
    J'adore ton bouquet de fleurs jaunes!
    Ici... Elles sont encore bien cachées.

    RépondreSupprimer
  2. Ben non ! D'ailleurs on dit les blondes d'Aquitaine, pas les jaunes. Il n'y a que le père Castor pour trouver des vaches aux couleurs particulières. Ici les Limousines sont rousses mais lui les voit oranges. Les Salers sont rouges et les Aubracs sont Blondes. Pour les fleurs, j'ai peur que mars s'endorme avant leur réveil, j'ai pioché dans mon stock des années précédentes (sauf les deux premières qui sont de lundi seulement).

    RépondreSupprimer
  3. Bon, tu as finalement réussi à trouver du jaune ! Chouette !

    RépondreSupprimer

D'un 21 septembre ...

... Je ne retiens que toi. Tu es ma source, mon flot et ma rive. Te dire ici les mots, je ne sais pas.   33 ans déjà. Le temps passé si vi...