Les pieds dans l'eau.

Il a plu 40 jours, il a plu 40 nuits, non ? J'ai l'impression. Cela fait deux fois que je tente une percée en 3 jours, deux fois pour rien. Vendredi, le soleil s'est montré un peu, le matin. J'attendais la Ponette pour aller faire un tour. Mais la matinée a passé et le soleil s'est noyé. Je n'avais pas fini d'enfiler le manteau et les bottes qu'il pleuvait de nouveau.
Ce matin nous sommes allée au marché du dimanche. Nous en avons profité pour faire quelques photos. La rivière est en crue, les promenades sont interdites sur ses berges, mais je vous emmène avec moi quand même, on restera en retrait !



Voilà la Vienne qui se prend pour quelqu' un  d'important !
Quant à la Brillance a les chevilles qui gonflent ! regardez un peu.








Et  les suivantes, c'était cet automne, vous voyez la différence ?






Et puis, il y a ce petit bijou :
La pluie, c'est bien pour les champignons !


4 commentaires:

  1. Oui, la pluie y'en a marre ! Ici on a encore fait la récréation sous le préau, les enfants en ont marre de ne pas pouvoir prendre les vélos ! Et ici aussi je pense que la rivière va regonfler et re déborder,elle commençait tout juste à retrouver son lit !
    Joli collier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain que pour les gamins, c'est encore plus long que pour nous ! Et si encore toute cette eau nous préservait d'une future sécheresse, mais c'est même pas sûr !

      Supprimer
  2. Bonjour Délia, vraiment très jolie, la dernière photo!
    La Vienne et la Brillance qui débordent, c'est impressionnant! Pareil pour la Seine, ici! Beaucoup de gens sont inquiets et en ont ras le bol de mettre leurs affaires en hauteur...

    RépondreSupprimer
  3. C'est clair que pour les riverains, la situation est plutôt anxiogène. Pour la photo, je l'ai prise en pensant à vous mes petites dames !

    RépondreSupprimer

Elle part...

Elle part. Comme on part prendre le train. Tout au bout de la route et de notre chemin Elle part vivre sa vie ma boucle de Sarrasin. El...