Aux petits bonheurs tout simples (2)

En continuant mes balades, j'ai aussi rencontré des gens que je ne croyais plus jamais revoir. Telle cette camarade de classe, prenant l'air devant sa maison  et avec qui j'ai eu plaisir à prendre un thé. Quand nous l'avons quittée, ma soeur et moi, quelques nuages brouillaient le ciel qui se faisait menaçants. Nous avons voulu continuer jusqu'au terme de notre boucle que nous avions programmée. Mal nous en a pris ! Nous sommes revenues trempées comme des soupes ! de la tête aux pieds. Tout était bon a essorer : les vêtements de pluies, les vêtements de pas de pluie (oui oui, moi je ne suis pas très prudente, j'étais en teeshirt caleçon). Elle par contre avait bien son imper, mais elle était quand même trempée autant que moi ! Le sac de l'appareil photos et lui avec, tout, vous dis-je !
La Cibaudie
Ce qu'il y a de bien avec l'orage, c'est que la pluie est chaude et non glacée. Ce qui fait que nous ne nous sommes même pas enrhumées. Les hommes ont du interrompre leur toiture et le chantier a pris du retard. Mais ce qu'il y a de bien aussi avec l'orage, c'est que le lendemain, on a la brume pour les photos ! Cela donne une sensation étrange et le rendu des couleurs est un peu en demie teinte, mais baste, je ne suis pas mécontente quand même. J'ai de belles prises à vous montrer.

Les prés du ruisseau en bas la maison du babot

les Barthes

les cerisiers du pré en haut la maison
 les Enclos et le Rouvet dans la brume.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

O rage...

C'est sous un ciel changeant que j'ai pratiqué diverses activités ces derniers jours. Ravie de revenir pour quelques temps encore da...