Ailleurs.

Quand on était enfant, le dimanche matin on allait à la messe et l'aprés midi on allait à vêpres.  Je ne suis pas allé à la messe ce matin. D'ailleurs, je ne sais même pas s'il y a encore quelqu'un pour la dire, c'est dire. Non depuis que je suis grande, je ne vais plus à la messe, ni aux vêpres, ni à confesse, je vais ailleurs. Seulement ce matin, ailleurs était fermé je suis donc revenue bredouille à la maison. Cet aprés midi je vais aller prendre l'air. Celui qui m'a manqué, celui d'ailleurs quoi !  Je vais faire quelques photos des belles et des moins belles comme d'habitude.
Hier et avant hier aussi d'ailleurs,  j'ai profité du beau temps. Les acacias sont en fleur, ça sent bon au bord des rivières. Les iris d'eau s'épanouissent mais les ronces et les orties piquent. Il faut des bottes pour s'approcher et les canards s'envolent au moindre bruit.  La nature est toujours aussi belle.







La rivière suit son cours ça et là des moulins ponctuent ses berges. L'eau m' a manqué tous ces temps ci. Je suis contente de retrouver ses reflets. de voir d'autres paysages, d'autres silhouettes, d'autres arbres et d'autres vaches aussi. Les miennes me manquent, depuis le temps que je ne les ai plus vues. Depuis le mois d'octobre que je n'ai plus bougé d'ici. Bon on ne va pas se laisser aller à tant de nostalgie.
 Bleue -Blanc, il manque le rouge, mais ici  des rouges ? Faut aller loin pour en trouver.
voilà, ailleurs !

5 commentaires:

  1. Ah, la messe...
    J'ai été obligée d'y aller jusqu'à 18 ans, alors je faisais la messe buissonnière, car mes parents, eux, n'y allaient pas...
    Je suis certaine que tu as plus qu'apprécié cette ballade au bord de l'eau !
    Gros bisous Délia

    Bon, il semble que je ne puisse pas mettre un commentaire avec mon lien !
    C'est Fabie :)

    RépondreSupprimer
  2. Je t'avais démasquée ! c'est curieux ce blog tantôt on peut , tantôt on peut plus puis on repeut, faut pas chercher à comprendre. Je viens de rentrer j'ai fait une nouvelle promenade dans la continuité de celles d'hier et d'avant hier. A ce rythme je ne devrais pas tarder d'arriver à Nantes (coucou Gwen !). Et toi as tu profité du soleil et de tes petits ?
    Je te dis des bisous aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as de la chance de pouvoir reprendre tes promenades, à Paris, c'est un petit déconfinement, tout petit.

    RépondreSupprimer
  4. Ma mère a laissé tomber l'idée de nous envoyer à la messe dès que je suis sorti de chez les Frères...
    En fait, c'était surtout pour elle l'occasion d'avoir un moment de paix à la maison le dimanche matins.
    Comme en plus on achetait des bonbons avec les sous de la quête...
    C'est chouette ton coin, c'est où ?
    J'attendais ton "devoir de Lakevio du Goût" mais tu t'es promenée à la place, je comprends bien ça. ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Pas si loin que ça, pour trouver des vaches rouges ! Tu dois certainement le savoir, la vache Salers est la race la plus répandu dans le monde...
    Et elle est du Cantal ! Je ne dis pas ça parce que je suis Cantalou, enfin si, un peu. 😉

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...