De quoi devenir chèvre

Avouez, y a de quoi ! Et bien hier pendant que j'étais confinée chez moi, figurez vous que j'en ai vu deux. Deux jolies, superbe entrain de jouer et de cavaler dans le pré en face ma fenêtre. J'étais occupée à bavarder au téléphone le regard perdu dans le lointain. J'ai changé illico d'appareil, passant du je sais plus quoi au Nikon et vite... mais trop tard, elles avaient disparu dans le brouillard, comme la Marjolaine de la chanson.

Bon ça c'est pour avoir autre chose en tête que Bobby Lapointe (merci Alainx). Sinon pour ma Ponette, je suis allé au jardin  cueillir des fleurs, je vous en fait profiter si vous voulez.
Les quelques rescapées parmi les primevères, tulipes et iris.




 l'explosion de prunes en promesse ici un questchier (oui, comme Vanony,  j'ai deux questchiers dans mon jardin )



Quand je suis monté sur le chemin poser mes poubelles, je n'ai pas pu résister à photographier ce superbe cerisier.
A mon retour le coucou gris avait investi le carton de Petit Lion, en même temps ça vous donne une idée de la table d'ado que j'ai dans la salle à manger !
Et puis pour finir, un aperçu de ce qui fut mon décor journalier 5 semaines durant pendant que dehors il pleuvait encore
A quelque choses prés,  voici le décors sous lequel je rayonnais.

10 commentaires:

  1. Les chèvres ont fait comme les oiseaux, elles se sont envolées lorsqu'elles ont senti que tu allais les prendre en photo ;)
    Bonne rigolade avec ta Ponette ! :)
    Bonne soirée Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle m'a appelé ce soir en rentrant, la Ponette, on a discuté un long moment. Pas drôle pour eux non plus, en première ligne et à la merci de l’ennemi public numéro un. Avec les mêmes difficultés et tracasserie pour se déplacer, faire ses courses en plus de la journée stressante au boulot et encore, elle n'est pas personnel médical, mais personnel annexe, mais indispensable quand même en tant que laborantine.

      Supprimer
    2. M E R C I à ta Ponette
      autant que M E R C I à tous ceux qui se battent pour nous en ce moment et risquent leur vie à chaque instant (à minima risquent leur santé pour les autres, pour nous)

      Supprimer
    3. Oui, merci à eux naturellement. Ils méritent beaucoup mieux que ce qu'on peut leur donner. Si nous étions dans un état solidaire, il en serait tenu compte et cela se traduirait par des compensations, mais il n'en sera rien. Ils le savent et en ont d'autant plus de mérite. Cela dit, cette crise est aussi la preuve qu'une société a besoin de tout le monde pour fonctionner. Sauf d'actionnaires. Mais c'est un autre débat.

      Supprimer
  2. Je n'avais pas saisi immédiatement que c'étaient des chèvres qui batifolaient !

    RépondreSupprimer
  3. C'était bien des chèvres enfin on dit des chèvres mais ce sont des chevreuils. Elles viennent souvent dans les prés vers chez nous, il n'y a personne pour les déranger sauf les chevaux et mes chats.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Délia,
    merci pour ce beau partage de photos et pour toutes ces choses que tu m'apprends
    J'aimerais bien connaître la différence entre un quetschier et un prunier? Il y a un arbre dans mon champ de vue qui commence à avoir des fleurs blanches et n'ayant rien d'autre à faire je me suis dit que j'allais regarder la progression de sa floraison, mais il est quand même assez loin de moi et je ne sais pas ce que c'est.
    Gros bisous à toi et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y en a pas, la Questche est une variété de prune comme la Mirabelle ou la Reine Claude.
      Les fruitiers sont en fleurs en ce moment, je crains les gelées d'avril, car cela sera catastrophique pour eux.
      Des bises et du courage, bonne journée.

      Supprimer
  5. Chez moi on les appelle des culs blancs ! ;) pas très joli mais ça dit bien ce que ça veut dire, les chevreuils ont les fesses blanches !
    Pour le carton, qui va à la chasse perd sa place ! :D

    RépondreSupprimer
  6. Chevreuil c'est plus beau, c'est sûr !

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....