Superbement il flotte.

Pour la troisième fois de son histoire, il flotte. Rouge du sang de l'ouvrier. Rouge du sang déjà versé.


Rouge de l'espoir  et de la lutte. Pour symboliser ce combat nos cheminots l'ont hissé haut et droit sur le beffroi de celle qui reste la plus belle gare d'Europe.
Chaque jour il symbolise les grandes luttes. De 1968 où il apparut pour la première fois en haut de l'édifice à celle que nous menons en ce moment en passant par 1995, il a gardé ses couleurs comme nous gardons l'espoir en des jours meilleurs.
Je sais qu'ils reviendront car tôt ou tard,  les peuples se réveilleront. En attendant nous crions notre colère. Hier encore nous étions nombreux, nous le serons encore ce soir et demain et tous les jours qui viennent pendant tout le temps qu'il sera nécessaire. Nous ne pouvons pas les laisser faire, ni pour aujourd'hui, ni pour demain.
Les générations futures méritent mieux  que ce que nous leur léguerions si par malheur on ne parvenait pas à endiguer le flot dévastateur.
Hier la France était douce et accueillante. Chacun pouvait y vivre heureux. Depuis que nous l'avons laissée en proie aux appétits véreux, les conséquences de leur gestion désastreuse s'amplifient de jour en jour laissant sur le carreau des vies de plus en plus nombreuses.
Des vies détruites à petit feu. Des vies sacrifiées, des vies dévastées, des vies qui ne s'appellent plus des vies mais des survies. Des vies dont nous ne voulons pas pour nous ni pour les notres.

15 commentaires:

  1. Entièrement d'accord avec toi même si j'ai perdu confiance dans les politiques tous, il faut continuer à se battre pour nos enfants.

    RépondreSupprimer
  2. Heure-Bleue vient de répondre pour nous et je suis d'accord avec elle.
    J'irais même plus loin, il faut continuer pour nos petits-enfants.

    Bon, je suis d'accord avec elle, depuis le temps qu'on est d'accord, on ne va pas changer maintenant.

    RépondreSupprimer
  3. AH AH ! Non, ne changez rien, ce serait dommage.

    RépondreSupprimer
  4. Nous avons des gouvernants pire que jamais...
    Certaines petites maternités avaient survécu 30 ans aux diverses menaces de fermeture, depuis deux ans, non seulement elles ont été fermées, mais d'autres bien plus importantes l'ont été aussi !
    Cela fait des mois que le personnel hospitalier crie le manque de moyens, on le laisse crever !
    Le combat contre des retraites de misère dure depuis plus d'un mois, et on veut le laisser pourrir, on veut monter les gens les uns contre les autres, cela marche malheureusement, et donne des discussions houleuses...
    Ce que les détracteurs ne voient pas, c'est sous de faux prétextes égalitaires, on veut tout tirer par le bas, et nous vendre à la finance !
    Bisous Délia et bon we.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'est tout à fait vrai ce que tu dis. Ils me font penser à la mère Tatcher et notre combat sera rude.
    Bon WE à toi aussi. Bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a 2 jours, nous avons été invités par les parents de notre gendre...Nous nous entendons bien...mais, il ne faut surtout pas mettre la politique sur le tapis...Hélas, on l'a fait un instant. Le père de notre gendre, quelqu'un de calme et de posé d'habitude s'en est pris aux mecs de la SNCF et à la CGT, leur 2e fils appartenant à la CFDT...Même mon mari s'en est mêlé et s'est ligué contre moi (pourtant, son père travaillait à la CFTA, mêmes avantages que la SNCF) et moi seule à vouloir défendre ces feignants qui veulent la retraite à 55 ans, veulent garder leurs acquis. Ce n'est pas une seule corporation qui met à mal le financement des retraites, il y a tellement d'autres causes, comme le chômage. Ce n'est que diversion de la part du gouvernement…. Il n'y a pas que la SNCF qui fait la grève, beaucoup d'autres corporations aussi, mais, c'est surtout la SNCF qu'on stigmatise vu que tout le monde en est plus ou moins impacté un jour ou l'autre.
    Tu vois, c'est là où veut en venir le gouvernement, monter les gens les uns contre les autres, en espérant que ceux qui sont contre les grèves deviennent de plus en plus nombreux et crachent sur ceux qui font la grève...D'ailleurs, tout le monde s'en fout des avocats qui font grève aussi. Pourtant, eux aussi veulent garder leur régime spécial...Ca n'a plus de sens cette réforme des retraites... vouloir gagner de la part du gouvernement, c'est montrer sa force...C'est perdu d'avance ma pôv dame. D'ailleurs, ce matin, à la radio, un mec, conducteur de trame, en avait gros sur la patate, était bien amer, après avoir vu son salaire amputé des 3/4 pour décembre, disant qu'ils avaient perdu, que ces grèves avaient peu apporté. Ne reste plus que quelques mouvements sporadiques ça et là. Hélas, ces mouvements peu nombreux essaient de faire le buzz avec quelques actions d'éclats, comme vouloir empêcher notre cher président écouter une diva chanter ou un autre chanteur. Au fait, c'était qui qu'il était allé écouter le président ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carla Bruni , peut être ? Pauvre président ! Je suis bien de ton avis concernant le rôle et le jeu de chacun. Par contre je n'entends jamais se plaindre ni refuser les acquis obtenus par les grèves comme les congés payés en 18936, la protection sociale et le régime de retraites par répartition solidaire entre toutes les générations, à la libération, les augmentations de salaires dans les années 60 et 70 (38% pour le smic en 1968, qui a eu pour effet de tirer vers le haut tous les autres revenus . Tout le monde rêve d'avoir les mêmes droits que les fonctionnaires sans en avoir les obligations et contraintes, mais tout le monde leur crache dessus. Cherchons l'erreur.

      Supprimer
  7. Le spectacle au théâtre était : http://www.bouffesdunord.com/fr/la-saison/la-mouche
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui d'accord ! je ne sais pas si c'est de l'humour,(ton com, pas la pièce !) mais si c'est le cas c'est bien trouvé !

      Supprimer
    2. Non non, ce n'est pas de l'humour
      iberation.fr/checknews/2020/01/19/taha-bouhafs-se-trouvait-il-par-hasard-aux-bouffes-du-nord-en-presence-d-emmanuel-macron_1773899

      Supprimer
  8. euh il manque le "l" à liberation
    liberation.fr/checknews/2020/01/19/taha-bouhafs-se-trouvait-il-par-hasard-aux-bouffes-du-nord-en-presence-d-emmanuel-macron_1773899

    RépondreSupprimer
  9. Décidément, il n'en rate pas une. Il y cherchait son propre reflet sans doute, narcissique jusqu'au bout !

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire n'ayant d'autre fin qu'une propagande non appropriée a été supprimé car il n'avait rien à faire ici.

      Supprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...