Quand les décas (et pas qu'eux) dansent.

 Hopper me rappelle chaque fois quelque chose de nouveau, me raconte une nouvelle histoire, un angle de vision que je ne soupçonnais pas.
Et vous ?
Que vous dit cette toile ?
Que fait la cette jeune fille ?
Qu’attend-elle ?
Dites le lundi…








La dernière fois que l'on s'est vu, c'était à bord du train 5658, en direction du Puy en Velay. C'était en septembre dernier,  je rentrais chez moi après des congés bien mérités. J'avais mis un certain nombre d'heures pour parcourir les quelques 100 km qui me séparaient de ma Résidence principale. Souvenez vous. Je vous en avais parlé. ici
J'avais bien raison ! Mais je ne me doutais pas à quel point ce serait.
Aujourd'hui, je suis coincée là au buffet de la gare  et j'attends depuis 45 jours qu'un train se présente pour aller rendre visite à la tante Marie qui m'avait priée de lui apporter des truffes pour accommoder son repas de fêtes. Les fêtes sont passées, si j'avais su, je lui aurais acheté en  solde ses truffes, cela m'aurait coûté moins cher. 
Tous les jours je viens aux nouvelles, je prends un déca bien chaud puis un autre, parfois, j'en ai l'estomac tout barbouillé à force de siroter des décaféinés. Tous les jours je repars bredouille et le coeur tout retourné.
Il n'y a personne dans cette gare. Les quais sont désespérément déserts. Le hall si bruyant d'ordinaire est d'un calme affligeant. Les rues ne résonnent que des klaxons des voitures pressées et la circulation est bloquée au rond point par des groupes , de quinquas,  de septuas, de décas en cadence, qui chantent la Marseillaise. Je me joindrais bien à eux, mais j'attends mon train. J'ai payé mon billet, vous comprenez et pas question que je me fasse rembourser, les guichets sont fermés. Ils sont tous en grève ou entrain de manifester.
Remarquez je les comprends. Depuis le temps que la clique qui nous dirige  nous prend pour des c... vaches à lait, et nous saigne aux quatre veines avec des taxes, des surtaxes, des redevances,  des contredanses, des contributions, des ... . S'en prendre à notre avenir déjà bien incertain en hypothéquant nos revenus et pensions ainsi que  ceux de nos enfants, petits enfants, parents et grand parents ... cela n'a que trop  durer !
Continuer de se remplir les poches sur notre dos aussi !
Fermer les services de proximité et jeter les gens à la rue pour leur fichue rentabilité est insupportable.
Ici l’hôpital est menacé de fermeture, de même que la maternité, idem le service des contributions directes  et indirectes, la sous préfecture... . Aprés le bureau de poste,  les services de la sécurité sociale, le commissariat et l'agence bancaire,  ce sera le tour  de l'école, de la gare et peut être de la mairie et des services de la voirie.  Il n'y a plus d'usine,  plus de commerces et presque plus de bistrots ici.  Mais où va- t- on ? Que restera-t- il dans quelques mois ?
Décidément à gérer notre pays en marche droit dans le mur, ce méprisant de la République,  est pire qu'Attila !
Tout à l'heure, quand j'aurai fini mon café, puisqu'il n'y aura pas de train encore aujourd'hui, j'irai du côté du rond point faire entendre ma voix.

17 commentaires:

  1. Superbe plaidoyer délia, il est vrai qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de France. Le méprisant de la république... Voilà un jeu de mots bien trouvé!
    Pour ce qui est du décaféiné, je comprends qu’il te barbouille l’estomac : quand on sait avec quel produit ils enlèvent la caféine…
    Bisous passe une belle journée
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai aussi qu'il n'y a même pas besoin de déca pour être estomaqué dans la situation actuelle. Merci célestine !

      Supprimer
  2. Bien vu "le Méprisant de la République".
    As tu remarqué que les plus fervents partisans du libéralisme sont ceux qui n'ont pas (encore eu) besoin de l'Etat ?
    Le genre "mais de quoi se plaignent-ils je ne manque de rien !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime particulièrement ta réflexion "mais de quoi se plaignent-ils je ne manque de rien !", c'est tout à fait ça.

      Supprimer
  3. Comment dire...
    Non seulement il nous méprise, mais en plus il s'est entouré de "bénis oui oui" qui ressassent à qui mieux mieux, des éléments de langage appris par cœur,sans aucun sentiment...

    RépondreSupprimer
  4. Ben oui, ils ont été recrutés pour ce profil là ! Quand on dit qu'il dirige la France comme une start up !

    RépondreSupprimer
  5. 45 jours que le bus que je prends pour aller chez le médecin est à l'arrêt et ce matin, j'entends que ça marche, pour celui qui ne prend pas les transports en commun la grève est finie, on nous prend vraiment pour des imbéciles.

    RépondreSupprimer
  6. Pour celui qui ne prend pas les transport, c'est comme dit le Goût, "de quoi vous plaignez vous ? moi je me déplace trés bien !
    Mon fils est en formation actuellement sur Paris, je ne sais pas s'il aura pu se déplacer ? Gare du Nord- La Plaine Saint Denis, aprés le métro Porte de Cli il faut prendre le 155 s'il circule. Bon aprés il peut marcher, il est jeune. Enfin pour moi assise devant mon ordi, ça semble assez facile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon petit-fils s'est acheté un vélo (pas électrique) et traverse Paris à la force de ses mollets !

      Supprimer
  7. toutes ces fermetures même dans une ville comme le Puy? qui est une préfecture?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense qu'au Puy (je ne connais pas le Puy) comme ailleurs, les services ne sont plus rentables au point de les maintenir, et si ce n'est déjà fait, cela ne saurait tarder. Wauquier a bien dû y penser !

      Supprimer
  8. Ca fait 45 jours qu'elle attend son train ? Ils vont lui coûter "bonbon" ses cafés...Pourquoi ne fait-elle pas du covoiturage ? Bon, tu me diras, que, du côté du Puy, il ne doit pas y en avoir beaucoup…
    Au fait, hier, ils ont parlé toute la journée du Puy en Velay..C'est vrai qu'y voir tant de violence, c'est bizarre, surtout en Auvergne...On en voulait certainement à Wauqiez…
    De toute façon, ne nous inquiétons pas, on en aura encore pour 7 ans de ce même régime qui, aura au moins le mérite de nous faire réduire notre consommation de viande, de fromage, de vin…
    ps : au fait, tu crois qu'on peut trouver des truffes et du caviar en solde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas Julie , pour les soldes, je n'achète pas ces produits et je n'ai pas encore fait les soldes, d'ailleurs acheter quoi ?

      Supprimer
  9. Faites comme chez nous : passez-vous de gouvernement :-( !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sure que les choses aillent mieux pour autant, et je pense que toute démocratie doit être gouvernée. Du reste , comme le disait Le Goût lors d'un de ses billets, nous sommes dirigés, pas gouvernés.
      Dirigés en marche forcée et droit dans le mur !

      Supprimer
  10. merci de ne pas tirer sur les grévistes. en prime tu seras dans notre prochaine revue de blogs

    RépondreSupprimer
  11. Super !
    Pour ce qui est de tirer sur les grévistes, ils sont suffisamment nombreux pour le faire. Les gens ne réfléchissent pas plus loin que leur petit nombril.
    Personne ne fait grève par plaisir. C'est le dernier recours de ceux qui n'ont pour vivre que leur force de travail.

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....