Quand te reverai - je, maintenant ?


La semaine  s'achève un lundi cette fois ci. Dehors il pleut, il fait gris. Le froid s'installe en ce jour cérémonie. Je pourrais m'occuper, m'activer, mais je n'en n' ai pas envie. Le gris habille trés bien cette journée morose. Tout à l'heure je suis aller au jardin chercher quelques légumes pour ta provision de la semaine. Puis j'ai emballé quelques restes de repas pour ce soir, pour ton repas. Quand tu rentreras chez toi, tu n'auras plus qu'à faire chauffer. Dans deux ou trois heures, tu m’appelleras pour me dire que tu es rentré. Demain ta semaine va recommencer. La mienne pareille à la précédente va s'écouler tout doucement, sans saveur et sans joie. Avec angoisse et ennui. Et cette question qui me brule : quand te reverrai - je maintenant ? Ainsi va la vie, inégale, incertaine parsemée de belles choses et de tant d'autres. Des qu'on ne dis pas, des qu'on ne montre pas. A quoi bon ? Profiter des bons moments, éloigner les mauvaises pensées. Se dire que tout va recommencer, parce que si ce n'est pas certain, c'est quand même peut - être et que demain est encore loin. Demain qui est un autre jour. Ne pas penser à demain.


10 commentaires:

  1. Bonjour Délia, heureuse pour toi que tu aies passé ces trois jours en bonne compagnie, cela réchauffe le coeur pour les jours gris et va t'aider à supporter la semaine qui arrive avec son lot de grisaille et de pluie.
    Un jour après l'autre, chaque jour est un cadeau.
    Je t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque jour et un cadeau et bientôt à chaque jour suffira sa peine. On va faire avec la grisaille et la pluie pardi. Mais vos rayons de soleil sont juste là au coin de mon jardin.

      Supprimer
  2. Oui, profiter de chaque bon moment, et essayer (pas simple) de ne pas penser au reste !
    Tout plein de pensées pout toi.
    Gros bisous Délia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jour ça va encore, c'est la nuit surtout que tout revient. Cauchemars, insomnies en alternance jusqu'au matin où je me lève sans savoir où est la réalité. Merci pour vos pensées positives, je vous,fais des gros bisous à toutes les deux. Merci pour le lien, les dessins sont trés beaux et puis des vaches, quoi de mieux pour consoler. C'est vers elles que je me réfugiais quand petite j'avais du chagrin, alors m'en montrer des écorchées, vous comprenez que cela me désespère !

      Supprimer
  3. Tiens, trouvé sur le blog d'une amie d'Ambre :)
    https://p0.storage.canalblog.com/03/59/852617/125097382_o.jpg

    RépondreSupprimer
  4. Ah ouais !j'aime mieux celles là que celle du devoir de lundi !

    RépondreSupprimer
  5. Humm ça sent la déprime ça. le temps gris n'est pas bon pour le moral et l'époque aussi ces temps de commémorations ne sont pas de bons souvenirs, hélas. je ne peux pas t’envoyer de soleil car aujourd'hui il fait gris pas pour longtemps mais gris pour le moment. je t'ai envoyé une invitation pour le blog privé, l'as tu reçue? Allez courage les beaux jours reviendront et tout ira mieux. Bisosu.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Marie Marmotte, merci pour le soleil, il est en route, nous n'allons pas tarder à le recevoir. Par contre ton invitation ne m'est pas encore parvenue, je vais voir si je peux te contacter par le biais de ton blog. Merci, bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que novembre n'est pas le mois le plus gai, allez on en a déjà fait presque la moitié.

    RépondreSupprimer
  8. Je crains que les mois qui suivent soient guère mieux !

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...