Octobre rose

J'aurais préféré un octobre rouge, 101 ans après celui qui vit chuter la tyrannie dans un grand pays, loin d'ici.
Ils avaient compris les camarades que leur seule richesse c'était leurs bras. Ils ont battit jour aprés jour un monde nouveau. Même si tout ne fut pas rose, des améliorations à leur condition sociale  leur ont permis de connaitre une autre vie que celle de miséreux. Cela nous a permis à nous aussi quelques lueurs d'espoir. Les perspectives ouvertes en occident par la Révolution d'octobre se sont traduites dans les luttes qui ont suivies par des conquêtes sociales sans précédent.
Cet octobre présent est loin d'être rose. Les jours sombres qui nous attendent ne seront pas des lendemains qui chantent. Le pouvoir en place détient tous les rouages pour asservir le peuple et ceux qui le défendent. Nous devrions bien nous garder  de hurler avec la meute, tant ces manipulateurs qui nous gouvernent sont prêts à tout pour sauver leurs privilèges.
Même si nous ne sommes pas instruits, chacun a son libre arbitre, chacun est capable de réflexion. Savoir quand il y a crime ou scandale, à qui cela profite devrait être une bonne orientation.
Quelle cause aujourd'hui on dessert quand on salit à ce point les seules forces de résistance à ce monde d'affairistes sans fois, sans loi et sans scrupule ?
 Pas la notre, c'est certain !

2 commentaires:

  1. Bien dit!
    Ne nous laissons pas piétiner!

    RépondreSupprimer
  2. Je sais que nous serons là et que nous nous défendrons. Peut être les moins avertis se laisseront prendre au piège, mais j'ai confiance en ceux d'entre nous qui saurons garder la tête froide et auront assez de lucidité pour ne pas sombrer. Nous résisterons et le sauverons notre navire !

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...