Un bout d' ma table



Pour Ambre et  aussi pour le partage, un bout de ma table.


Mon bout d' la table est enfoui dans un tiroir qui se fou l'camp.
Ne reste plus que quelques traces de celui de nos enfants.
Mais comme tout les bouts d' la table, il revit de temps en temps.
Il se déplie et se conjugue avec quelques beaux jours dès le printemps.
Des coups de crayons lui donnent vie. Le vin et l'eau  sont là pour boire
Sur  cette grand' table, encore au seuil de nos mémoires
Le pain qui autrefois, si parfumé, bien croustillant
Comme une offrande est posé là,  en attendant
Qu'on vienne s'assoir autour d'la table pour un peu de contentement.

Un peu d'bonheur et de partage comme quand petits on attendait
Les douceurs et les soins bienveillants  prodigués à toute heure
Dans la chaleur du bonheur cultivé par maman
J'aime a revoir ce bout d' ma table, pour le plaisir d'un instant
Il y a là à chaque étape, le souvenir des grands moments.
Des premiers jours de notre enfance, jusqu'aux derniers de nos parents.
Ils sont tous là, près de la table, et nous accueillent chaque printemps.
Parfois il nous blesse, et  font taire nos sentiments
Parfois encore ils les exhalent ou les exacerbent  selon l'humeur des  sentiments
E t ce sont des rires ou des larmes qui coulent lentement
Le long de nos rides,   par désenchantement.
Et puis au bout d' la table, il y a le temps qui s'y déroule presqu' insensiblement.

Laissant la vie qui continue sans nous, immanquablement,
Le temps qui passe et retricote les liens tissés par nos enfants,

Fait revivre ce bout d'la table où chacun prend son temps.

6 commentaires:

  1. Et bien moi, il m'a fallu 25 ans pour le créer ce bout de table ! mais ça y est, le bout table fait vivre déjà quelques bons souvenirs et ça fait du bien. Bon, j'ai mon bout de table chez mes parents qui est encore bien là, avec les souvenirs, bons ou mauvais, mais des souvenirs oui ! :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est bon tout ces bouts de table, même en souvenir, c'est bon.

    RépondreSupprimer
  3. Oh c'est génial, merci infiniment Délia! Tu m'as vraiment gâtée avec toutes ces photos! J'aime tout particulièrement la toute première... Tu sais faire passer l'émotion qui te saisit à l'évocation de ces souvenirs....

    RépondreSupprimer
  4. Sur la première, il n'y avait pas encore d'absent et la table était encore celle de tout le monde.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Délia,
    je suis venue regarder de nouveau tes photos. Merci encore de les avoir recherchées pour moi. Sur la photo placée en 3e position est-ce ta cuisine? J'adore cette pièce extrêmement lumineuse, avec des poutres au plafond, et... un poêle! Et puis le banc... Je ne sais plus s'il y avait des bancs chez ma marraine, en fait on faisait les réunions de famille dans son garage, faute de place dans la maison, des tréteaux étaient dressés et des planches par dessus en guise de table, souvent en forme de U tellement on était nombreux.
    Sur la photo qui suit, en noir et blanc, ça ne semble pas être au même endroit... Ou alors serait-ce la même pièce à différentes périodes? Aurait-elle été refaite, comme le garage de ma marraine qui s'est successivement transformé en chambre pour les enfants qu'elle gardait / cuisine moderne avec machine à laver la vaisselle (révolutionnaire à l'époque / buanderie....
    Belle journée à toi, Délia

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Ambre.
    Oui, en trois, c'est la cuisine, mais plus la mienne, car c'est ma soeur et son mari qui ont racheté la maison, c'est donc la leur maintenant. Ils l'ont aménagée, rénovée et nous permettent d'en profiter aussi, ce n'est pas négligeable. J'aurais pu mettre des photos de ma table de maintenant, mais ce n'est pas de celle là dont je parle, mais j'aurai bien l'occasion de le faire, si je continue mon tour de tables ! mais voilà pourquoi, j'ai mis celle de mon enfance. Le poêle, la table et le banc étaient là depuis déjà longtemps. La table je n'en ai pas connu d'autre dans cette maison. Beaucoup de choses sont restées. Nous y venons quand même de temps en temps, ce qui fait que c'est quand même encore un peu la notre. Même si elle reste celle du coeur pour toujours. L'autre photo en noir et blanc est prise sous un hangar à proximité, car comme chez ta marraine, nous sommes trop nombreux pour tous tenir dans la maison. Lors d'une fête de retrouvaille entre cousins, qui plus est. Les grands repas ont souvent lieu dehors, ou comme ici sous ce hangar. J'avais fêté mes 50 ans dans la grange que j'avais décoré pour l'occasion. La fête avait duré 2 jours. Mais je ne recommencerai pas. D'abord parce que je n'aurai plus jamais 50 ans et ensuite parce que j'ai du tout assumer toute seule et c'est vraiment trop galère.
    Je te souhaite une belle journée, moi je vais prendre mes baskettes, mon manteau et je vais aller célébrer mai 68 sous le soleil en plus ! .

    RépondreSupprimer

Rire aux larmes

Je l’ai repérée, voire reconnue, tout de suite. Elle m’a évidemment ramené à l’époque où je ne pensais pas à des tas de choses sans intérêt....