Le bout de la table.

Je me souviens du bout d’ la table comme d’un fragment d’éternité
C’est Noël. J’ai quatre ans. Je suis l’plus jeune de la famille.
A l’autre bout en face de moi mon arrière-grand-mère est figée
Elle n’entend plus que des yeux, et semble sourire sans béquille
Entre elle et moi, il y a les grands, qu’elle continue d’appeler les jeunes.
Ils parlent vite, ils parlent fort, je ne comprends pas tout ce qu’ils se disent
Tonton Daniel a l’air d’être drôle, il fait des blagues quand on déjeune
Vous d’vriez voir comme il est fier quand sa femme rit à ses bêtises
Il y a ma mère, un peu plus loin, qui parfois jette un œil sur moi
Elle trouve toujours une bonne excuse pour venir jusqu’au bout d’la table
Une viande un peu dure à couper, un pichet d’eau trop lourd pour moi
A cette époque j’étais un roi assis sur un trône éjectable

C'est la première fois que je voyais cet artiste, que j'avais découvert peu de temps au par avant. C'était vendredi soir. Une toute belle soirée sur fond de culture, de contestation et de poésie. Que d'émotion en entendant ce slam. Que de souvenirs aussi.
Un jour peut être je reviendrais pour en parler si j'en ai le temps. Si ma mémoire ne me joue pas de tours.
Ce bout d'la table est un peu celui de chacun. Le temps qui passe et nous façonne. Ce temps qui nous fait devenir grand. Avoir des rêves enfant, des utopies quand on est grand. S'apercevoir en vieillissant qu'en fin de compte, il ne nous en faut pas tant. Qu'une vie, c'est vite passé. Et qu'il faut profiter des bons moments.

8 commentaires:

  1. Elle est encore plus poignante qu'en concert avec les musiciens qui accompagnent. j'en ai eu les larmes qui montaient. Merci maman

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est vrai, dommage qu'il n'avait pas ses musiciens, car la musique donne une émotion supplémentaire. En tout cas, c'était un tout chouette moment, avec Leila en première partie. Que du bonheur, tout simple !

    RépondreSupprimer
  3. Un moment d'émotion qui t'a donné l'impulsion pour un bel article...

    RépondreSupprimer
  4. Mon PC débloque et je n'ai pas le son... ou alors il faut que je le redémarre systématiquement et comme il met déjà une trentaine de minutes à s'allumer, souvent j'ai la flegme de le réteindre et de le rallumer...

    RépondreSupprimer
  5. Dommage, car ainsi tu n'as pas pu profiter de sa voix, ni de la musique, ni de l'intégralité du texte. Si je pouvais t'aider, je le ferais avec plaisir, mais si loin...

    RépondreSupprimer
  6. C'est très beau ! Un moment touchant de simplicité, d'authenticité.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, c'est ce qui m'a interpellé lorsque j'ai entendu ce texte l'autre soir, j'ai pas pu retenir mes exclamations !

    RépondreSupprimer

Spleen (le jeune)

 Pas bien facile d'écrire en ce moment. La vie qui vient la vie qui va. Souvent la même avec ses enchantements ou pas. Il faut bien dire...